DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Effets de la fertilisation localisée sur la croissance et la nutrition de peupliers hybrides en Abitibi-Témiscamingue

Guillemette, Toma (2006). Effets de la fertilisation localisée sur la croissance et la nutrition de peupliers hybrides en Abitibi-Témiscamingue. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université de Québec en Abitibi-Téminscamingue, Sciences appliquées, 79 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Deux dispositifs ont été établis en 2003 en milieu agricole et forestier afin d'étudier l'effet de différentes combinaisons de fertilisants (N-P-K) ainsi qu'à différents types d'entretien mécanique de la végétation compétitive sur la croissance de trois clones de peupliers hybrides (Populus spp.; PEH). La capacité des méthodes DRIS (Diagnosis and Recommandation Integrated System) et du ratio N: P foliaire à prédire les besoins en fertilisants a également été évaluée sur les arbres non-fertilisés. De plus, douze PEH ont été déracinés délicatement à l'aide de truelles afin de caractériser le développement racinaire des PEH suite à la fertilisation phosphatée. Les résultats après deux saisons de croissance montrent que la fertilisation en P a été la plus bénéfique sur la croissance en volume des arbres, en l'augmentant en moyenne de 63% par rapport aux arbres non-fertilisés. Une application modérée de N et de P a généralement procuré les meilleurs taux de croissance lors de la première année, mais l'effet de N n'était plus significatif lors de la deuxième année. Le diagnostic nutritionnel à l'aide des ratios N: P s'est avéré relativement fiable lorsque la croissance était fortement liée à la disponibilité relative de ces 2 éléments, comme pour la plantation établie sur ancienne friche agricole. Cependant, la méthode DRIS a mieux prédit les besoins nutritionnels des plants parce qu'elle permet l'intégration de plusieurs ratios d'éléments nutritifs susceptibles d'influencer la croissance des plants analysés. Les trois types d'entretien mécanique pratiqués lors des deux premières années n'ont pas engendrés de différences significatives dans la croissance des plants. L'analyse de l'allocation de la biomasse a révélé que la fertilisation en P ne modifie pas le rapport de la masse des racines sur la masse de la tige (ratio racines/tige), mais elle permet une augmentation de la masse totale des arbres de l'ordre de 68% lorsque le drainage est modéré.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Desrochers, Annie
Informations complémentaires: Mémoire présenté ccomme exigence partielle de la maîtrise en biologie dans le cadre du programme de maîtrise extensionné de l'UQAM à l'UQAT. Comprend des bibliographies à la fin des chapîtres.
Mots-clés libres: toponord hybridation hybride localise peuplier arbre croissance fertilisation abitibi-temiscamingue
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 23 févr. 2012 14:44
Dernière modification: 17 oct. 2012 18:21
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/140

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt