DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Les non-infractions et les infractions aux règles de cohérence dans le discours écrit d'étudiant-e-s universitaires

Meilleur, Judith (1992). Les non-infractions et les infractions aux règles de cohérence dans le discours écrit d'étudiant-e-s universitaires. Rapport. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences de l'éducation, 117 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Cette recherche a pour objet l'étude de l'application et de la non-application de règles de cohérence dans le discours écrit d'étudiant-e-s universitaires. Dans un premier temps, on y définit la notion de «discours» et les quatre règles de cohérence généralement reconnues, soit les règles de répétition, de progression, de noncontradiction et de relation. Ensuite, on identifie des contraintes inhérentes à leur application afin de construire une fiche d'analyse et un guide d'interprétation à l'aide desquels on procède à l'analyse de deux productions écrites de quarante-six étudiant-e-s, inscrit-e-s en première session de baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Les données colligées permettent d'affirmer que dans les textes produits, les sujets de l'étude appliquent les règles de cohérence dans au moins 90% des cas. Plus précisément, on remarque que l'application de la règle de répétition se réalise essentiellement à l'aide de la pronominalisation et de la substitution lexicale. Les infractions relevées dans son application relèvent surtout de ces deux mêmes procédés. Les règles de progression et de non-contradiction semblent les mieux maîtrisées par les sujets de l'étude. Les infractions liées à ces règles consistent, d'une part, en la répétition d'informations déjà livrées et, d'autre part, en des contradictions énonciatives et de représentation de monde. Par ailleurs, l'application de la règle de relation se traduit par le recours aux connecteurs dans un peu plus de 50% des cas. Les infractions, pour leur part, portent en majorité sur le fait que la relation posée par le connecteur utilisé n'est pas rendue possible. Outre ces résultats, la recherche propose quelques pistes de réflexion susceptibles de guider une intervention auprès d'étudiant-e-s en matière de cohérence discursive.

Type de document: Thèse (Rapport)
Directeur de mémoire/thèse: Paradis, Viateur
Informations complémentaires: Ce rapport de recherche a été présenté à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue dans le cadre du programme de maîtrise en éducation extensionné de l'UQAR à l'UQAT. Bibliographie: p. 93-95.
Mots-clés libres: analyse application coherence communication composition discours dissertation ecrit etudiant infraction langue regle toponord universite
Divisions: Sciences de l'éducation > Maîtrise en éducation
Date de dépôt: 28 mars 2012 20:29
Dernière modification: 15 oct. 2012 17:44
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/163

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt