DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Étude éthologique de la dominance sociale lors de la formation de groupes restreints d'enfants d'âge préscolaire

Dufresne, Mario (1991). Étude éthologique de la dominance sociale lors de la formation de groupes restreints d'enfants d'âge préscolaire. Rapport. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences de l'éducation, 93 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Cette étude s'intéresse principalement à l'établissement des rapports de dominance lors de la formation de groupes restreints chez les enfants d'âge préscolaire. Notre échantillon comprend 18 enfants (neuf garçons et neuf filles) qui sont regroupés en six unités sociales de même sexe. De plus, nous avons considéré comme autres indices de regroupement l'âge et le lien de familiarité de certains partenaires. Ainsi, chaque unité sociale est composée de deux enfants familiers et d'un enfant étranger. Chaque groupe a fait l'objet d'une visite dans une salle de jeux à l'Université selon un protocole préétabli. Toutes les activités ont été enregistrées sur bandes vidéoscopiques. La technique d'échantillonnage retenue lors de l'observation systématique des enfants est de type continue. La description des gestes conflictuels est issue des travaux de Strayer et Strayer (1976). Pour mener à bien cette étude, un accord inter-observateur selon la méthode kappa a été effectué au préalable. Le décodage de ces informations s'est fait à partir de la technique papier-crayon. Les analyses ont été effectuées à partir des observations réalisées dans deux contextes de jeux libres. Ces deux contextes sont sensiblement les mêmes à la différence que le second est de plus courte durée et qu'un nouvel objet est introduit. Les résultats indiquent que l'établissement des rapports de dominance de même que les terminateurs de fin de séquences conflictuelles varient selon le sexe des membres et la familiarité des enfants. Il y a davantage de conflits dyadiques dont le partenaire est étranger qu'entre les dyades d'enfants familiers. L'accessibilité aux objets est sans contredit la principale source de conflits interpersonnels. Finalement, les résultats tendent à démontrer que la dominance sociale lors de la formation de groupes est un processus de construction progressive de l'identité sociale et que certains comportements agressifs ne sont pas forcément négatifs.

Type de document: Thèse (Rapport)
Directeur de mémoire/thèse: Trudel, Marcel
Mots-clés libres: age dominance enfant groupe prescolaire social toponord
Divisions: Sciences de l'éducation > Maîtrise en éducation
Date de dépôt: 11 avr. 2012 12:36
Dernière modification: 16 oct. 2012 17:39
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/180

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt