DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Caractéristiques physico-mécaniques des composites bois-plastiques provenant de la valorisation des résidus des panneaux MDF : étude des possibilités de recyclage

Slama, Imène (2008). Caractéristiques physico-mécaniques des composites bois-plastiques provenant de la valorisation des résidus des panneaux MDF : étude des possibilités de recyclage. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences appliquées, 130 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Le panneau de fibres de moyenne densité, ou panneau MDF, est un panneau non structural fabriqué à partir de fibres de bois encollées à l’aide d’une résine. Il occupe une place importante dans l’industrie de l’ameublement et la fabrication de plusieurs articles. Cependant, la récupération des résidus de ce panneau constitue un défi environnemental et un enjeu économique pour l’industrie vu les problèmes liés à la contamination par la résine urée formaldéhyde (UF) et les émissions de gaz toxique (le formaldéhyde). Ainsi, il est important de trouver de nouvelles alternatives de valorisation de ces résidus. Une solution possible est leur utilisation dans la conception de composites bois-plastiques. C’est l’objectif de notre travail qui consiste à étudier le potentiel de récupération des résidus de l’industrie des panneaux MDF et d’évaluer l’effet du type de fibres sur les propriétés des produits obtenus. Pour atteindre cet objectif, nous avons élaboré des composites à partir d’un polymère thermoplastique (HDPE), d’une résine thermodurcissable (UF) et de résidus de panneaux de moyenne densité (MDF) à différentes proportions de fibres par deux procédés : l’injection et l’extrusion. Trois fibres MDF ont été utilisées : fibres vierges, fibres avec résine non réagie, fibres avec résine durcie. L’étude des propriétés physiques et mécaniques des composites issus des trois formulations étudiées montre que ces propriétés varient en fonction de la proportion et de la nature des fibres. D’autre part, on obtient de meilleurs résultats avec les composites conçus à partir de fibres contenants de la résine non réagie. Dans ce cas, la résine UF non réagie est active et joue un rôle dans l’adhésion entre fibres et polymères alors que la résine UF durcie constitue un agent de renfort et n’intervient pas dans l’adhésion. En plus, nous avons pu modéliser le comportement hygroscopique des composites en fonction du temps d’immersion dans l’eau. L’absorption de l’humidité dans les composites est rapide au début d’immersion (entre 0 et 50 heures) puis elle se stabilise. Il a été conclu que les données expérimentales correspondent assez bien au modèle de Fick pour la diffusion et ceci pour les composites à faible teneur en fibres.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Koubaa, Ahmed
Informations complémentaires: Comprend un résumé. Mémoire réalisé à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, présenté à l'Université du Québec à Chicoutimi comme exigence partielle de la maîtrise en ingénierie dans le cadre du programme de maîtrise extensionné de l'UQAC à l'UQAT. Comprend des réf. bibliogr: f. 95-100.
Mots-clés libres: mdf recyclage composite propriete bois plastique physique mecanique residu resine polymere thermoplastique injection extrusion panneau
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en ingénierie
Date de dépôt: 07 déc. 2011 19:31
Dernière modification: 15 oct. 2012 12:13
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/22

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt