DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

L'expérience des familles qui accompagnent un proche vivant avec un problème de santé mentale

Roussel, Nadia (2004). L'expérience des familles qui accompagnent un proche vivant avec un problème de santé mentale. Rapport. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences du développement humain et social, 194 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Le présent rapport d'analyse des pratiques vise à rendre compte du travail effectué dans le cadre d'une quasi-recherche exploratoire de type qualitatif. Cette démarche a pour but de mieux connaître et de faire entendre l'expérience que vivent les familles qui accompagnent et soutiennent l'un de leur membre qui vit avec un problème de santé mentale. Dans le domaine de la santé mentale, peu d'études portent sur l'influence et les conséquences de la présence d'un trouble de santé mentale sur l'entourage familial de la personne malade. Alors que dans le contexte actuel, les membres des familles sont souvent les principales personnes du milieu sollicitées pour s'investir auprès d'un de leur membre qui vit avec un problème de santé mentale, et que ces familles assurent fréquemment l'accompagnement, l'assistance, l'aide et le soutien de leur proche, il devient intéressant d 'explorer le vécu lié à cette charge. À ce titre, nous nous sommes attardés à l'impact de la présence de troubles mentaux graves (trouble de dépression majeure, trouble bipolaire, schizophrénie) sur le milieu familial de la personne qui en est atteint, mais plus particulièrement sur les aidants qui accompagnent ces personnes. Le projet de stage a été mené au Centre de Santé Vallée-de-l'Or et grâce à la collaboration des services de consultation en santé mentale des Centres Hospitaliers des municipalités de Val-d'Or et de Malartic. Ce projet a consisté en une démarche d'exploration qualitative pour approfondir et pour mieux comprendre le vécu et l'expérience des familles, les moyens qu'elles utilisent pour faire face à leur situation particulière ainsi que leurs besoins d'aide et de soutien. Au cours de notre démarche, nous avons étudié les stratégies d'adaptation déployées par les aidants ainsi que le moyens qu'ils reconnaissent les plus susceptibles de les aider à faire face à leur rôle d 'aidant. Nous avons porté une attention particulière à comprendre de quelle façon des éléments comme la perception d'avoir du contrôle sur la situation et la perception de recevoir du soutien social avaient pour effet de soulager la lourdeur du fardeau associé au rôle d'aidant. Les données ont été recueillies auprès de dix (10) familles. Le cadre d'analyse s'inspire du modèle de stress et des stratégies d'adaptation en tentant d'établir le rôle des ressources internes et externes des familles aidantes, plus particulièrement l'apport du soutien social, sur le stress ressenti dans la situation particulière qu'est l'accompagnement et l'assistance d'un être cher vivant avec un problème de santé mentale. L'analyse démontre la variété des ressources évaluées comme étant positives par les familles qui accompagnent et qui fournissent assistance et aide à un proche atteint d'un problème de santé mentale; tant des ressources internes de soutien (perception de la maîtrise de la situation, un bon état de santé, le fait d'être tolérant, avoir du temps disponible, posséder des ressources matérielles et financières, la perception d'être habilité à interagir avec la personne atteinte de maladie mentale et de pouvoir l'aider, la foi) que des ressources externes de soutien (support affectif et instrumental des ressources formelles - institutionnelles et communautaires - et informelles - conjoints, amis, parents) sont rapportées par les membres des familles interviewés. De ces ressources découlent une perception de contrôle de la situation qui apparaît atténuer les stress inhérents à la situation particulière qu'est l'accompagnement et l'assistance à un proche vivant avec un problème de santé mentale. L'analyse des pratiques révèle le besoin d'information, de support affectif et instrumental ainsi que le besoin d'empowerment de ces familles, dans le but de mieux faire face à leur situation particulière. Les émotions et les sentiments qu'éprouvent les membres de ces familles s'expriment sous forme de sentiments d'impuissance, d'inquiétudes pour l'être aimé qui vit avec un problème de santé mentale, ainsi que par de la gêne et de l'embarras devant les manifestations comportementales associées au trouble, qui sont socialement inadéquates ou violentes et donc potentiellement dangereuses. Les nombreux questionnements et les efforts pour comprendre les causes et l'évolution de la maladie mentale caractérisent le vécu des membres de ces familles et teintent l'ensemble de leur discours. Des sentiments d'accomplissement et de développement personnels sont également présents et découlent de cette situation particulière; ils relèvent surtout des résultats positifs qui sont induits chez le proche malade et qui découlent du rôle d'implication de l'aidant ainsi que de la qualité de la relation entretenue avec le proche. L'on souhaite, par cette meilleure connaissance du vécu des familles, permettre de pouvoir éventuellement mettre sur pied des ressources et des interventions qui soient pertinentes pour répondre aux besoins spécifiques des aidants familiaux qui accompagnent un proche vivant des problèmes de santé mentale, ou encore, parvenir à adapter en conséquence les ressources et les interventions déjà existantes dans le milieu. This practice analysis report is aimed at accounting for the work carried out within the framework of an exploratory qualitative quasi-research. The goal of such a research is to get a better knowledge of the families assisting and supporting one of their mentally challenged members and give them the opportunity to express their experience. In the mental health field, few studies address the influence and the consequences of a mental health problem on the family of the mentally impaired. In the current context, family members are mainly called upon to get involved with a mentally challenged family member and they frequently assume assistance, help and support to him/her. Therefore, it appears interesting to take a closer look at these families, what they go through when taking up such a responsibility. In this respect, we have examined the impact of severe mental problems (major depressive disorder, bipolar disorder, schizophrenia) on the families of mentally impaired person, and especially on the caregivers assisting these person. The training project took place at the Centre de santé Vallée-de-l'Or, in conjunction with the mental health consultation services of the hospital centres of Val-d'Or and Malartic. It consisted in a qualitative exploratory process geared at a better and more thorough understanding of what families go through, the means they use to cope with their particular situation, and their needs in terms of assistance and support. In the course of the study, we have examined the coping strategies used by the caregivers as well as the means they recognize as most helpful in dealing with their caregiving role. We have given particular attention to understanding how factors such as the perception of having control over the situation and the perception of receiving social support can alleviate the weight of the caregiver load. The data have been collected from ten (10) families. The analytical framework is based on the stress and coping strategies model, with a view to attempting to establish the role played by the internal and external resources of the supporting families, more particularly the imput of the social support, on the level of stress felt in the particular situation of support and assistance to a mentally challenged dear one. The analysis reveals that the various resources evaluated are seen as positive by the families providing support, help and assistance to a mentally impaired family member. The interviewed family members reported on both internal support resources (perception of controlling the situation, a good health condition, being tolerant, having free time, having material and financial resources, the perception of having the ability to interact with the mentally impaired person and the capacity to help, faith) and external support resources (affective and instrumental support from both formal resources institutional and community - and informal resources - spouse, friends, relatives). From these resources arises the perception of controlling the situation, which seems to alleviate the stress related to the particular situation of support and assistance to a mentally challenged dear one. The practice analysis reveals the families' need for information, for affective and instrumental support, and for empowerment in order to be better able to cope with their particular situation. The emotions and feelings shared by these family members encompass feelings of powerlessness, of concern for the dear one who has to cope with a mental health problem, as well as feelings of shyness and embarrassmcnt in the face of behaviours associated with the problem and that are socially inadequate or violent, and therefore potentially dangerous. The many questions and efforts to understand the causes and the progress of the disorder characterize the experience of these family members and give a particular colour to their entire speech. We have also observed feelings of fulfilment and personal development arising from the particular situation; they especially emphasize the positive results in the challenged dear one, arising out of the involvement of the caregiver and the quality relationship established between them. Our hope, through better understanding the experience of the families, is to eventually set up pertinent resources and interventions in response to the specifie needs of the family caregivers in their assistance role to a mentally challenged family member, or to succeed in tailoring the existing resources and interventions to their needs.

Type de document: Thèse (Rapport)
Directeur de mémoire/thèse: Champagne, Diane
Informations complémentaires: Comprend un résumé. Rapport d'analyse présenté à l'UQAT, programme offert grâce à une entente de l'École de service social, Faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal. Bibliographie: f. [153]-159.
Mots-clés libres: toponord sante mental accompagnement aidant naturel proche famille probleme travail social ressource intervention
Divisions: Sciences du développement humain et social > Maîtrise en travail social
Date de dépôt: 05 sept. 2012 15:00
Dernière modification: 17 oct. 2012 13:04
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/330

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt