DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

La représentation de la pratique de l'enseignement par l'enseignante de l'école primaire en Abitibi-Témiscamingue

Maheux, Gisèle (1995). La représentation de la pratique de l'enseignement par l'enseignante de l'école primaire en Abitibi-Témiscamingue. Thèse. Montréal, Université de Montréal, Sciences de l'éducation, 273 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

L'enseignement est un champ d'étude très documenté. Les divers aspects du métier ont été découpés et étudiés dans diverses perspectives, surtout psychologiques et sociologiques. Cependant, peu de travaux prennent en compte la complexité de cette pratique du point de vue du sujet de celle-ci. Le champ de pratique professionnelle de l'enseignement primaire est très majoritairement occupé par des femmes dont le rôle institutionnel consiste à amener les élèves à maîtriser les objets d'apprentissage prévus aux programmes d'études officiels. Ces enseignantes travaillent avec des enfants, réunis en groupe, dans le cadre institutionnel et organisationnel d'établissements scolaires situés dans les villes et les villages d'une région donnée aux caractéristiques géographiques et démographiques propres. Il apparaît donc pertinent et requis de saisir le point de vue des enseignantes afin de comprendre en quoi consiste la pratique professionnelle de l'enseignement au primaire dans la réalité de son contexte. Cette étude consiste à leur donner la parole afin de saisir et de formuler la représentation qu'elles élaborent de leur pratique. La perspective de travail retenue est de type constructiviste, fondée sur la reconnaissance du rôle actif du sujet dans l'appréhension du réel. Le cadre de référence qui a guidé l'analyse et l'interprétation de ces propos puise à la sociologie de l'éducation développée par les Britanniques, qui se situe dans le prolongement des travaux de G. H. Mead, et de la sociologie de l'enseignement initiée par W. Waller. Il réfère plus précisément aux concepts interactionnistes développés par Peter Woods et à la conception du curriculum de Lawrence Stenhouse. Une définition empirique en cinq thèmes structure l'exploration du point de vue des enseignantes sur leur pratique. La méthodologie est interprétative. Des entrevues semi-dirigées réalisées auprès de trente enseignantes oeuvrant dans des établissements scolaires de l'Abitibi-Témiscamingue, région caractérisée par la dispersion démographique et l'éloignement des grands centres urbains. Ces établissements sont choisis selon un critère de représentativité de la taille et de la localisation des établissements où oeuvrent les enseignantes en général. Les entrevues fournissent un riche corpus de propos porteurs d'indicateurs de représentation. Une analyse thématique, soucieuse de préserver la nature complexe de la pratique et de respecter le point de vue des sujets, permet de structurer le contenu par thèmes, en situant les significations accordées en référence aux concepts interactionnistes. Le travail de décryptage et de théorisation permet d'induire une formulation des dimensions de la représentation de la pratique: l'enseignante elle-même, les contenus à enseigner, les élèves ainsi que l'action d'enseigner. Les enseignantes du primaire font un travail de médiation entre des enfants, individus particuliers réunis en groupe, d'une part, et des savoirs à enseigner, résultat d'une appropriation et d'une interprétation personnelle du corpus curriculaire, d'autre part, dans la situation concrète d'un milieu social et culturel dont les particularités traversent et façonnent les situations de travail en classe. En enseignement, la praticienne réfère et utilise ses propres savoirs professionnels, savoirs fondamentaux et savoirs méthodologiques, en relation avec les savoirs qu'elle vise à faire acquérir dans le contexte particulier d'une relation affective avec les enfants du groupe dont elle est titulaire pour la durée d'une année scolaire. L'engagement personnel est au coeur de la pratique. Nonobstant les biais inhérents à l'approche de recherche retenue, la vérification des résultats permet de conclure en la validité de la formulation de la représentation de la pratique. Les implications des résultats de cette étude sont énoncées en relation avec la formation initiale des futures enseignantes, la formation continue des enseignantes en exercice et la recherche. Les programmes de formation initiale des futures enseignantes et leur gestion prendront d'abord en considération la réalité complexe et contextualisée de la pratique professionnelle de l'enseignement dans une société postindustrielle ainsi que les défis individuels et collectifs qui attendent la future enseignante. La formation continue vise à consolider et à développer des processus personnels et collectifs de prise sur la pratique et la maîtrise de celle-ci. Les activités sont administrées de manière à permettre aux enseignantes d'en tracer l'agenda en lien avec le curriculum réel de l'établissement scolaire qu'elles opèrent. La recherche en éducation établit des pratiques de partenariat avec les enseignantes, aux fins spécifiques et interreliées de leur développement professionnel et de l'amélioration de la pertinence et des résultats du processus de scolarisation des élèves réels.

Type de document: Thèse (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Lessard, Claude
Informations complémentaires: Thèse présentée à la Faculté des études supérieures en vue de l'obtention du grade de Philosophiae Doctor (Ph. D.) en sciences de l'éducation, option fondements de l'éducation. Bibliographie: f. 254-263.
Mots-clés libres: toponord pratique enseignement ecole primaire enseignant representation abitibi-temiscamingue
Divisions: Sciences de l'éducation > Doctorat en éducation
Date de dépôt: 21 sept. 2012 15:28
Dernière modification: 12 oct. 2012 16:16
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/374

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt