DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Effets de la contingence et de la nature du stimulus sonore sur l'activité alpha

Charest, Jacques (1979). Effets de la contingence et de la nature du stimulus sonore sur l'activité alpha. Thèse. Montréal, Université de Montréal, Faculté des arts et des sciences: département de psychologie, 194 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Le but de la présente recherche est de vérifier si un entraînement à la rétroaction biologique alpha permet à des sujets de dépasser - dans une situation où le signal de rétroaction n'est plus disponible - leur niveau de base naturel établi dans des conditions optimales (i.e. yeux fermés, aucun feedback, suite à une période de familiarisation). De plus, l'étude vise également à mettre en lumière certaines relations existant entre la production du rythme alpha et l'évaluation subjective des sujets. Cinquante sujets participent à l'expérience, répartis d'une façon contrôlée en cinq groupes: quatre groupes expérimentaux créés par la combinaison des deux variables à l'étude, soit la contingence (contingent vs aléatoire) et la nature du feedback sonore (bruit blanc vs feedback sonore modulé) et un groupe contrôle (aucune stimulation). Chaque sujet assiste à sept séances de rétroaction dont les six dernières se déroulent en six jours consécutifs. La première hypothèse, voulant que la présence d'un stimulus sonore contingent lors des sessions d' entraînement par rétroaction biologique permettrait d'augmenter l'activité alpha mesurée par l'intégration de l'amplitude, est confirmée. La seconde hypothèse, prédisant que l'effet principal 11nature du feedback sonore" serait significatif montrant ainsi que l'utilisation d'un son de 300 cps modulé à 10 cps permet d'augmenter la production alpha mesurée par l'intégration de l'amplitude, est infirmée. La troisième hypothèse est, en partie, infirmée. En effet, contrairement aux prédictions, la production du groupe C (feedback aléatoire) est significativement plus élevée que celle du groupe contrôle (aucune stimulation ). Et enfin, la dernière hypothèse est aussi partiellement infirmée. L'abondance de l'activité alpha (mesurée par l'intégration de l'amplitude et par le % d'alpha critère) au post-test n'est pas supérieure à celle enregistrée au prétest pour chacune des cinq comparaisons intragroupes. En effet, selon la première mesure (intégration de l'amplitude) le groupe contrôle ne présente aucune différence de performance alpha entre le prétest et le post-test tandis qu'à la seconde mesure (% alpha critère) seul le groupe A (feedback contingent) obtient une production plus élevée au post-test. Les résultats sont discutés en fonction des différences méthodologiques par rapport aux études publiées et certaines implications cliniques sont mises en relief. Au plan théorique, l'utilisation du modèle opérant s'avère très adéquat et permet d'offrir une alternative aux recherches ultérieures en ce qui concerne l'évaluation de la variable "contingence".

Type de document: Thèse (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Leporé, Franco
Informations complémentaires: Thèse présentée à la faculté des études supérieures en vue de l'obtention du grade de docteur en psychologie (D.Ps.) Bibliographie: p. 175-186
Mots-clés libres: alpha biologique conditionnement feedback operant psychologie retroaction rythme toponord
Divisions: Sciences du développement humain et social > Doctorat en psychologie
Date de dépôt: 24 sept. 2012 12:40
Dernière modification: 15 oct. 2012 15:25
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/380

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt