DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Une analyse structurale d'un processus de régionalisation : les Conseils de la santé et des services sociaux du Québec (1971-1988)

Turgeon, Jean (1989). Une analyse structurale d'un processus de régionalisation : les Conseils de la santé et des services sociaux du Québec (1971-1988). Thèse. Québec, Université Laval, Département des sciences sociales, 274 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

La thèse veut vérifier une théorie prédictive du politique selon laquelle les acteurs (individus ou organisations), compte tenu qu'ils sont de puissances différentes, recherchent des formes particulières pour l'ensemble des relations de pouvoir les reliant. Ces formes (hiérarchique, coarchique, etc) varieraient également selon la nature du substrat en jeu. A cette fin, les mandats contenus dans les textes gouvernementaux édictés par le Québec entre 1971 et 1987 pour décentraliser une partie du domaine de la santé et des services sociaux, de même que les recommandations de deux commissions d'enquête, ont été analysés. Ils ont été classés selon le substrat auquel ils réfèrent. Un ordre logique est postulé allant des substrats les moins déterminants en termes de contrôle vers les plus déterminants: l'information circulante non-finalisante; les ressources humaines, matérielles et les services; les ressources monétaires; les postes (organisations) eux-mêmes; l'information structurante. La formalisation, pour chacun des niveaux de substrat, s'effectue au moyen de la théorie des graphes. Également, les perceptions de directeurs généraux d'établissements et de CRSSS quant au CRSSS idéal ont été relevées lors d'entrevues menées en 1984-1985. Elles ont fait l'objet d'une analyse structurale. L'examen auquel ont été soumis les mandats confiés aux CRSSS depuis 1971 permet de conclure que la forme (hiérarchique) du système socio-sanitaire définie par les textes gouvernementaux, va très peu dans le sens de la décentralisation, du moins relativement aux niveaux de substrat les plus déterminants. Il en va de même des recommandations des deux commissions d'enquête. Cela vérifie la théorie à l'étude selon laquelle les acteurs les plus puissants recherchent une forme hiérarchique des relations de contrôle, du moins des plus déterminantes d'entre elles. La théorie est également vérifiée en ce de contrôle (coarchique) correspondant directeurs généraux d'établissements. qui concerne la forme des relations généralement à la perception des Toutefois les résultats semblent vouloir infirmer l'énoncé selon lequel les acteurs dont la puissance est moyenne (CRSSS) chercheraient à établir une structuration stratarchique des relations de contrôle. En effet, la majorité des directeurs généraux de CRSSS privilégient, du moins pour le CRSSS idéal, une structuration coarchique ou hiérarchique de ces relations. La valeur prédictive de la théorie structurale a été partiellement confirmée. La thèse en propose un raffinement permettant de mieux prendre en compte à la fois la spécification de l'acteur et de l'échelon (régional, national, etc) où il se situe.

Type de document: Thèse (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Lemieux, Vincent
Informations complémentaires: La page 209 est manquante dans le document d'origine. Bibliographie: f. [231]-238.
Mots-clés libres: administration analyse approche conseil crsss decentralisation legislation loi politique pouvoir public quebec province regional regionalisation sante service services sociaux structural toponord
Divisions: Sciences humaines > Doctorat en sciences humaines et sociales
Date de dépôt: 24 sept. 2012 18:12
Dernière modification: 15 oct. 2012 17:30
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/386

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt