DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

La succession des petits mammifères de la forêt boréale

Gagnon, Serge (1993). La succession des petits mammifères de la forêt boréale. Mémoire. Montréal, Université du Québec à Montréal, Sciences appliquées, 63 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (995kB)

Résumé

Cette recherche a pour objectif de vérifier des hypothèses concernant la succession animale chez les communautés de petits mammifères de la forêt boréale. Nous regarderons si la succession animale dépend de la succession végétale, des caractéristiques du sol, de l'âge de la forêt ou possiblement d'une combinaison de ces trois facteurs. Pour connaitre l'état de la succession animale, trois sites de feu différents (1944, 1870 et 1760) ont été échantillonnés de juin à septembre 1992. L'âge et la superficie des feux étaient déjà connus tandis que la succession végétale du secteur étudié faisait l'objet d'un recensement au niveau du sol et de la végétation (Bergeron et al, non publié). Les résultats préliminaires de ces études montraient une dominance des feuillus sur le plus jeune site 1944, un milieu de succession intermédiaire et mixte sur le site de 1870 et un habitat de fin de succession dominé par la sapinière à bouleau blanc sur le site de 1760. Ces sites, tous sur argile, possèdent de plus une différence du recouvrement des arbustes et des herbacées. Nos résultats de captures montrent une dominance du campagnol à dos roux dans les vieilles forêts (232 ans) et la possibilité de prédire cette distribution à partir de végétaux comme le noisetier, le cèdre blanc et l'érable à épis. La souris sylvestre possède une distribution qui ne dépend pas de l'âge des habitats mais possède un lien positif avec le recouvrement arbustif d'amélanchier et négatif avec le sapin et l'épinette. Pour sa part la musaraigne cendrée change d'habitat avec les mois de l'été et préfère la forêt décidue (1944) en septembre. Sa distribution peut aussi être prédite par un couvert d'if et de chèvrefeuille. On trouve une succession dans les communautés animales de la forêt boréale. Cette succession dépend de l'âge des habitats et varie avec la saison d'échantillonnage. On peut de plus prédire la distribution des petits mammifères à partir de l'abondance et du recouvrement des végétaux, mais plus difficilement avec les composantes du sol. Les petits mammifères répondent donc à une différenciation d'habitats qui dépend de l'âge des habitats et de la végétation rencontrée.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Vickery, Wiliiam
Informations complémentaires: Comprend un résumé en français
Mots-clés libres: petits mammiferes foret boreale succession vegetale
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 14 janv. 2013 19:57
Dernière modification: 14 janv. 2013 19:57
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/475

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt