DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Les cèdres blancs (Thuja occidentalis L.) à grande longévité du lac Duparquet, Abitibi: Une étude dendroclimatique et écologique

Archambault, Sylvain (1989). Les cèdres blancs (Thuja occidentalis L.) à grande longévité du lac Duparquet, Abitibi: Une étude dendroclimatique et écologique. Mémoire. Montréal, Université du Québec à Montréal, Sciences appliquées, 131 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

La longévité des cèdres blancs (Thuja occidentalis L.) du lac Duparquet (Abitibi, Qué.) dépasse parfois 800 ans sur certains sites xériques. L'étude comporte deux aspects: 1) au niveau dendroclimatique, pour déceler les facteurs climatiques influençant leur croissance radiale et utiliser la largeur des cernes comme indicateur paléoclimatique; 2) au niveau écologique afin de déterminer leur longévité maximale, leur morphologie ainsi que les facteurs abiotiques et historiques contrôlant leur distribution. Une courbe de croissance standardisée par régressions polynomiales a été réalisée à partir de 38 individus. Cette chronologie de 802 ans, la plus longue pour l'est du Canada, semble montrer un signal climatique puisqu'elle interdate avec une autre chronologie distante de 14 km. Selon des analyses climatiques (fonction de corrélation et fonction de réponse), la croissance radiale serait reliée à une bonne pluviosité ainsi qu'à une température fraiche durant la période de croissance. Ces relations laissent entrevoir la possibilité de retracer les variations de pluviosité dans le nord-ouest du Québec depuis les derniers 800 ans. Ainsi, l'augmentation substantielle des largeurs depuis la fin du Petit Age Glaciaire pourrait être associée à une augmentation des pluies estivales. Les arbres de plus de 500 ans ont pratiquement tous une petite stature, une forte mortalité apicale, un tronc érodé ainsi qu'une mortalité cambiale conduisant à une croissance unilatérale prononcée. Malgré leur âge, ils maintiennent constant le rapport entre tissus photosynthétiques et non-photosynthétiques. Ils croissent surtout sur des iles ayant échappé aux feux depuis longtemps. Ils y occupent des affleurements rocheux exposés à l'ouest, face aux vents dominants, et sont confinés à une mince bande comprise entre la forêt et la surface du lac. La distribution des vieux cèdres blancs dépendrait donc de l'action du feu et ce n'est que dans quelques refuges qu'il atteint sa longévité maximale.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bergeron, Yves
Mots-clés libres: cedre blanc thuja occidentalis l. lac duparquet dendroclimatique
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 06 févr. 2013 19:48
Dernière modification: 12 févr. 2013 21:01
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/477

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt