DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Traitement d'ignifugation du bois d'ingénierie par des revêtements intumescents

Ait-Kheddache, Atmane (2013). Traitement d'ignifugation du bois d'ingénierie par des revêtements intumescents. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Génie, 142 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

Les produits du bois d'ingénierie sont susceptibles à la défaillance pendant leur exposition au feu à cause de la dégradation thermique des sections minces ou de la perte rapide de résistance des adhésifs utilisés pour le collage, contre-collage ou l'aboutage. Plusieurs approches ont été développées pour protéger les structures en bois combustibles contre le feu. L'application des peintures intumescentes est une mesure préventive complémentaire à d'autres approches telle l'utilisation des gicleurs et les panneaux de gypse dans une approche intégrée de protection. Sous l'effet de la chaleur, les revêtements intumescents agissent comme des barrières physiques qui empêchent l'oxygène d'atteindre le substrat et les produits inflammables de s'échapper. Ainsi, ils isolent les matériaux de l'effet de la chaleur. L'objectif général de ce projet est d'évaluer la performance des revêtements ignifuges pour augmenter la protection des produits du bois d'ingénierie contre le feu. L'étude vise plus spécifiquement à l'identification des revêtements intumescents commerciaux efficaces, l'élaboration des procédures de contrôle de qualité appropriées de ces revêtements intumescents et l'évaluation de leur comportement aux intempéries. À cet effet, quatre peintures intumescentes nommées ont été sélectionnées et appliquées sur les surfaces des panneaux L VL à trois niveaux de grammage (120g/m2 , 240g/m2 , 360g/m2 ). Afin d'améliorer leur comportement aux intempéries, une cinquième peinture a est également appliqué au-dessus des peintures intumescentes. Les masses résiduelles ainsi que les pics endothermiques des mélanges (peintures/bois) obtenus à partir de l'analyse thermogravimétrique (TGA) à 600°C et de l'analyse calorimétrie différentielle (DSC) ont démontré que toutes les peintures intumescentes testées améliorent le comportement des panneaux L VL face au feu. Les revêtements opaques confèrent aux panneaux L VL une meilleure protection que les revêtements transparents. Malgré que les propriétés thermiques et le comportement vis-à-vis le feu montrent des améliorations substantielles, les corrélations entre les paramètres obtenus par les différents tests ne sont pas toujours fortement corrélés. Finalement, les résultats des essais de vieillissement indiquent un bon comportement face aux intempéries des différentes peintures intumescentes. Cependant, les peintures opaques ont montré un meilleur excellent comportement face au vieillissement alors que celui des peintures transparentes a été plutôt faible.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Koubaa, Ahmed
Co-directeurs de mémoire/thèse: Wang, Xiang-Ming
Mots-clés libres: bois d'ingénierie, peinture intumescente, propagation de la flamme, propriétés thermiques, calorimètre à cône, dégradation thermique.
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en ingénierie
Date de dépôt: 23 août 2013 18:01
Dernière modification: 23 août 2013 18:01
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/559

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt