DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Alimentation, sélection d’habitat et succès reproducteur de la petite nyctale ( Aegolius acadicus) en forêt boréale mixte au Québec

Gagnon, Jonathan (2013). Alimentation, sélection d’habitat et succès reproducteur de la petite nyctale ( Aegolius acadicus) en forêt boréale mixte au Québec. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Biologie, 120 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

La perte et la fragmentation des habitats sont des problématiques considérablement étudiées en écologie animale depuis plus d’une vingtaine d’années. Ces phénomènes ont des répercussions nombreuses tant au niveau des interactions fauniques que des processus de dispersion des organismes, ce qui peut influencer la pérennité des populations animales dans les paysages affectés. En Abitibi, la foresterie et l’agriculture ont fragmenté le paysage en différents massifs boisés créant ainsi une hétérogénéité du couvert forestier. Les seuils limites de tolérance des espèces plus spécialisées aux forêts matures et âgées, donc plus susceptibles d’être touchées négativement par la fragmentation ou la perte d’habitat de ces habitats, doivent être connus avant de mettre en péril les individus de ces espèces. La Petite Nyctale, un strigidé nocturne chassant en milieu forestier et nichant en cavités, fait partie des espèces susceptibles d’être fortement incommodées par la raréfaction et la fragmentation des forêts plus âgées. Ce projet de maîtrise vise à déterminer dans quelle mesure la Petite Nyctale est affectée par la perte et la fragmentation des habitats matures et âgés qui provient de la coupe forestière et de la déforestation à des fins agricoles. Nous avons tenté, dans un premier chapitre, de vérifier si la Petite-Nyctale est spécialisée dans la chasse d’une espèce de proie ou d’un groupe particulier de proies et si l’abondance de ces proies a une influence sur le succès reproducteur des couples nicheurs. Dans le deuxième chapitre, nous avons déterminé les types de paysages sélectionnés par les couples nicheurs pour l’initiation d’une nidification. En second lieu, nous avons vérifié si les différents degrés de perte et de fragmentation des habitats forestiers matures et âgés avaient une influence sur le succès reproducteur des couples et sur la condition physiologique des individus. Pour ce faire, nous avons récolté des données depuis 2006 à l’intérieur d’un réseau de 310 nichoirs où ceux-ci sont distribués en paires sur 155 stations. Ces données ont permis de conclure, dans un premier chapitre, que la quantité de proies transportées au nichoir varie selon les années dans notre aire d’étude, indiquant une possible cyclicité dans les populations de proies. Nous avons aussi observé que la Petite Nyctale chasse principalement les rongeurs forestiers alors que les oiseaux et les insectivores constituent des proies alternatives. Aussi, le succès reproducteur de la Petite Nyctale dans notre étude augmente avec le nombre de proies principales (rongeurs, Dipodidae et Cricetidae) transportées aux nichoirs, mais diminue avec l’augmentation du nombre d’oiseaux. Dans un deuxième chapitre, nous avons déterminé que l’année et non les variables de composition ou de fragmentation des habitats avaient une influence prépondérante sur les initiations de nichées. Néanmoins, l’augmentation du degré de fragmentation de l’habitat dans le domaine vital influence positivement le risque de prédation des oeufs et des jeunes alors que l’augmentation des zones forestières a l’effet inverse. Aussi, nous avons déterminé que le niveau de stress (ratio Hétérophiles/Lymphocytes) chez les jeunes était influencé par l’année, plutôt que par les conditions de perte et de fragmentation des habitats forestiers. Nous concluons également que les précipitations influencent à la baisse le nombre d’oeufs pondus ainsi que le nombre de jeunes qui s’envolent, et que les mâles plus âgés obtiennent un meilleur succès reproducteur que les mâles d’un an. Sans négliger l’importance potentielle des effets de perte et de fragmentation des habitats chez les rapaces chassant en milieu forestier, peu d’études similaires à la nôtre ont tenu compte de ces effets en intégrant d’autres causes connues pour réduire le taux d’occupation ou de succès reproducteur des adultes. Ajouté au fait que la matrice demeure principalement forestière dans notre aire d’étude (40% de couvert forestier mature de 12 m et plus à l’échelle des domaines vitaux de l’espèce), nos conclusions invitent donc à relativiser les effets négatifs de la perte et de la fragmentation des habitats dans un contexte majoritairement forestier.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Imbeau, Louis
Mots-clés libres: Petite Nyctale, fragmentation, perte d’habitat, succès reproducteur, alimentation, nichoirs, forêt boréale
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 03 juin 2014 15:00
Dernière modification: 03 juin 2014 15:00
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/580

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt