DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Régénération du peuplier faux-tremble (populus tremuloides) après coupe partielle en pessière à épinette noire parsemée de peuplier

Jetté, Anne (2013). Régénération du peuplier faux-tremble (populus tremuloides) après coupe partielle en pessière à épinette noire parsemée de peuplier. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Biologie, 55 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Le tremble est une espèce pionnière qui joue un rôle important dans la reprise forestière après perturbation puisqu’il se reproduit très efficacement. En effet, le tremble produit beaucoup de graines et peut se reproduire localement par le drageonnement de racines. Plusieurs études réalisées en forêt boréale mixte ont démontré que, comparé à la coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS), les coupes partielles peuvent limiter le retour massif des trembles. Le but de cette étude est de vérifier si la coupe partielle peut limiter le retour du tremble en peuplement résineux parsemé de trembles. Dans notre traitement de coupe partielle, tous les trembles ont été prélevés ainsi que 33 à 75% de la surface terrière totale. La CPRS était le traitement de référence. Dans les parcelles expérimentales, la régénération ligneuse a été quantifiée par espèce. De plus, les tiges mères de tremble étaient cartographiées et les sentiers ont été localisés à l’intérieur des parcelles expérimentales. Bien qu’à court terme (2 ans après coupe) le traitement n’avait pas d’effet sur la régénération de tremble, à moyen terme (6 ans après coupe), la coupe partielle défavorisait la régénération de tremble relativement à la CPRS. La distribution spatiale de la régénération de tremble dans les parterres de CPRS était beaucoup plus uniforme qu'en coupe partielle où elle était plus clairement agglomérée près des souches de tiges mères de tremble. Ceci laisse supposer que la régénération du tremble par graine est importante dans les CPRS, plus que dans les coupes partielles où les conditions environnementales sont moins favorables à l’établissement et la survie de semis. À moyen terme, la régénération de tremble avait tendance à coloniser les sentiers de débardage, particulièrement en CPRS. Les densités de régénération de tremble étaient très faibles dans nos sites comparées aux sites de forêt mixte (autres études). Nous supposons que bien que le risque d'envahissement par le tremble soit faible en forêt résineuse l’érosion graduelle de la vocation résineuse de ces peuplements mérite d’être évaluée en relation avec le traitement sylvicole.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Harvey, Brian
Co-directeurs de mémoire/thèse: Leduc, Alain
Mots-clés libres: peuplier faux-tremble, CPRS, coupe partielle, analyse spatiale, forêt boréale résineuse
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 23 janv. 2015 13:34
Dernière modification: 27 janv. 2015 20:21
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/622

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt