DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Effet des nanoparticules sur les caractéristiques des composites bois-polymère

Hadidane, Mohamed Mokhtar (2015). Effet des nanoparticules sur les caractéristiques des composites bois-polymère. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Ingénierie, 112 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

L’utilisation des nanoparticules est parmi les approches envisagée pour l’amélioration des propriétés et du comportement en service des composites bois-polymère (CBP). Cependant, l’addition des nanoparticules dans la formulation pourrait entraîner des changements aussi bien dans les paramètres de mise en forme que dans les caractéristiques mécaniques des CBP. Ainsi, l’objectif de cette étude est de cerner l’effet de l’incorporation des nanoparticules sur les propriétés rhéologiques, mécaniques, physiques et thermiques des composites à base de polyéthylène haute densité et fibres de bois. Les granules utilisées lors des essais sont le produit d’une opération d’extrusion réalisée sur des mélanges selon un dispositif factoriel 33 ou les facteurs sont la proportion de bois de peuplier faux-tremble (20 %, 30 %, 40 %), le type de nanoparticules (Alumine, Silice, Montmorillonite) et le taux massique de nanoparticules (1 %, 3 %, 5 %). Le polyéthylène greffé à l’anhydride maléique a été utilisé comme agent de couplage à raison de 3 % dans chaque formulation. Le rhéomètre à couple nous a permis d’étudier les propriétés de fusion des différentes granules élaborées. Les éprouvettes d’essais, obtenues par injection ont servi à étudier les propriétés physiques et mécaniques. Les propriétés thermiques des différentes granules ont été étudiées par calorimétrie différentielle à balayage. Les résultats ont montré, que contrairement aux fibres qui accroissent le couple à la stabilité ainsi que l’énergie de malaxage, les nanoparticules à eux réduisent considérablement ces paramètres. L’alumine s’est montré la nanoparticule la plus active pour agir sur les propriétés rhéologiques et cela à raison de 5 %. Les nanoparticules hydrophobes (Alumine et silice) sont responsables de la dégradation, propriétés physiques et mécaniques. Quant à l’effet du taux de fibres et de nanoparticules sur les propriétés thermiques, les résultats ont montré qu’ils avaient un effet significatif, mais instable sur les composites bois-polymère.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Koubba, Ahmed
Mots-clés libres: nanoparticules, granule, bois-polymère, composite
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en ingénierie
Date de dépôt: 25 mai 2015 15:43
Dernière modification: 25 mai 2015 15:43
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/640

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt