DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Valorisation des rejets miniers dans la fabrication de briques cuites : Évaluations technique et environnementale.

Taha, Yassine (2017). Valorisation des rejets miniers dans la fabrication de briques cuites : Évaluations technique et environnementale. Thèse. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Environnement, 295 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB) | Prévisualisation

Résumé

L’industrie minière est mondialement critiquée pour la génération de grandes quantités de rejets miniers solides ayant souvent un impact négatif sur l’environnement. Leur réutilisation comme matière première alternative dans les matériaux de construction est une solution environnementale prometteuse. L’objectif de la thèse est de proposer des solutions fiables et faisables pour la fabrication de briques cuites à partir de deux types de rejets miniers: les rejets de calamine et les stériles de charbon. Cette voie de valorisation permet de figer les éléments polluants dans la phase vitreuse de la brique cuite à hautes températures (900-1100°C). Ces matériaux sont mélangés avec des argiles et d’autres additifs pour produire des briques cuites. Ces dernières sont évaluées par la suite en analysant leurs propriétés physiques (absorption d’eau, porosité ouverte, densité, retrait de cuisson), mécaniques (résistance à la compression) et environnementales (relargage des métaux lourds). Les résultats de cette étude ont permis de déterminer des optimums de substitution de l’argile naturelle par chaque rejet minier et de suivre le comportement des polluants au cours du cycle de vie global d’une brique : (i) lors du procédé de fabrication (émissions gazeuses), (ii) durant l’utilisation de la brique dans une construction et (iii) à la fin de sa vie (déchet de construction). En effet, des briques cuites peuvent être fabriquées en substituant jusqu’à 30% de l’argile naturelle par les rejets de calamine et les stériles de phosphates et jusqu’à 100% par les stériles de charbon. Selon les exigences environnementales (européenne et américaine) en vigueur, ces briques ne présentent presque aucun risque potentiel (relargage de métaux) sur l’environnement. De plus, cette voie de valorisation permet de réduire les quantités des rejets miniers et donc leur impact environnemental ainsi que de préserver les ressources naturelles non renouvelables (argiles, sable) exploitées intensivement dans la construction.

Type de document: Thèse (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Benzaazoua, Mostafa
Co-directeurs de mémoire/thèse: Mansori, Mohammed et Hakkou, Rachid
Mots-clés libres: Écologie industrielle, valorisation, recyclage de déchets, rejets hydro-métallurgiques de calamine, stériles de charbon, briques cuites, environnement, émissions de gaz, lixiviation, métaux lourds.
Divisions: Sciences appliquées > Doctorat en sciences de l'environnement
Date de dépôt: 22 févr. 2017 16:31
Dernière modification: 22 févr. 2017 16:31
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/697

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt