DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Portfolio et renouveau en évaluation : sens, objets et modalités du point de vue des enseignantes du primaire

Gobeil, Julie (2007). Portfolio et renouveau en évaluation : sens, objets et modalités du point de vue des enseignantes du primaire. Rapport. [Rouyn-Noranda], Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences de l'éducation, 125 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

La dernière réforme scolaire a remis plusieurs pratiques éducatives en question, notamment au chapitre de l'évaluation. Pour s'accorder à une approche par compétences, l'évaluation des apprentissages doit permettre de documenter tant le processus adopté par l'élève que le produit fini auquel il arrive. L'évaluation doit aussi être plus authentique et accorder la plus grande place au soutien de l'élève dans ses apprentissages, tout en permettant de porter un jugement éclairé sur le développement des compétences. Le portfolio semble être un outil de choix pour s'accorder à cette conception de l'évaluation. Toutefois, les modalités d'utilisation de cet outil demeurent floues. Ainsi, cette recherche de nature exploratoire s'intéresse au sens accordé à l'évaluation des apprentissages par des enseignantes du primaire qui utilisent le portfolio. Elle décrit aussi ce que ces enseignantes évaluent à l'aide du portfolio (les objets de l'évaluation) et de quelle manière elles le font (les modalités de l'évaluation). Des entrevues semi-dirigées ont été conduites auprès de quatre enseignantes au primaire de l'Abitibi-Témiscamingue. Chacune de ces enseignantes a fourni une copie d'un portfolio d'élève qui a été soumise à une analyse de contenu. Sur le plan du sens accordé à l'évaluation, les données permettent de conclure que la fonction d'aide à l'apprentissage prend beaucoup d'importance tout en étant intimement liée à la fonction de certification. Une nouvelle fonction de l'évaluation émerge: celle du plaisir. Les données font ressortir à quel point les enseignantes interrogées font preuve de cohérence. En effet, leurs pratiques évaluatives s'alignent avec leurs croyances au regard de l'évaluation. Le discours des enseignantes montre que l'apprentissage, l'enseignement et l'évaluation sont étroitement liées. Le cheminement des enseignantes dans la compréhension du concept de compétences et dans l'utilisation d'un nombre grandissant de tâches complexes (des tâches ou des problèmes à résoudre qui amènent l'élève à mobiliser ses ressources) varie. Pour certaines, des pas sont accomplis en enseignant des notions sur des périodes de temps plus courtes et en évaluant de façon plus fréquente. Pour d'autres, l'évaluation est imbriquée à l'enseignement et l'apprentissage au quotidien. Malgré que les caractéristiques des tâches complexes demeurent encore floues, certaines enseignantes en utilisent de plus en plus. Sur le plan des modalités de l'évaluation, les enseignantes utilisent largement l'observation quotidienne de leurs élèves. Toutefois, cette observation est très peu instrumentée, ce qui donne à penser que les outils manquent pour documenter leurs observations. Nous notons que le rôle de l'élève varie selon qu'on lui propose une tâche simple ou une tâche complexe. Quant au rôle de l'enseignante, toutes se rendent disponibles pour aider les élèves en cours d'apprentissage, désireuses de les soutenir adéquatement. Par souci de validité, certaines enseignantes manifestent le besoin de laisser l'élève réaliser certaines tâches évaluatives complètement seul. Il ne fait nul doute que des outils permettant d'instrumenter l'observation des élèves au quotidien doivent être développés. Aussi, nous questionnons la possibilité d'évaluer des compétences par le biais de tâches simples. De plus, le portfolio appartient bien sûr à l'élève, mais il répond davantage aux besoins des enseignantes, les aidant à structurer leurs pratiques évaluatives. Bien que les participantes mentionnent des difficultés à organiser des rencontres individuelles autour du portfolio, il ne fait nul doute que celui-ci «parle » davantage que le bulletin et comporte de nombreux atouts. En plus du plaisir que les élèves ont à le feuilleter et le présenter à leurs parents, le portfolio constitue aussi et surtout une fenêtre privilégiée sur le progrès de l'élève.

Type de document: Thèse (Rapport)
Directeur de mémoire/thèse: Maheux, Gisèle
Co-directeurs de mémoire/thèse: Lemay, Pierre
Informations complémentaires: Rapport de recherche présenté comme exigence partielle de la maîtrise en éducation à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Bibliographie: f. 121-125.
Mots-clés libres: toponord evaluation enseignement education primaire enseignante portfolio competence
Divisions: Sciences de l'éducation > Maîtrise en éducation
Date de dépôt: 24 janv. 2012 20:39
Dernière modification: 15 oct. 2012 17:57
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/71

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt