DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Effet des coupes partielles sur la largeur des cernes, la masse volumique du bois et les propriétés anatomiques des trachéides de l’épinette blanche (picea glauca [moench] voss) dans un peuplement mixte

Ait Si Said, Zahia (2017). Effet des coupes partielles sur la largeur des cernes, la masse volumique du bois et les propriétés anatomiques des trachéides de l’épinette blanche (picea glauca [moench] voss) dans un peuplement mixte. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Biologie, 124 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

L’aménagement des forêts mixtes pose un défi de taille pour les aménagistes forestiers, parce qu’ils doivent tenir compte de la complexité de leur composition et de leur dynamique et du fait que toutes les essences n’ont pas la même valeur, voire intérêt, pour l’industrie de transformation. C’est dans ce contexte que de nouvelles stratégies dont les coupes partielles se sont développées. Les coupes partielles peuvent être prescrites pour plusieurs raisons : favoriser l’implantation de la régénération naturelle, maintenir un habitat faunique convenable ou bien prendre en compte des considérations esthétiques. On peut aussi avoir pour but l’amélioration de la croissance et le maintien ou même l’amélioration de la qualité du bois et de la valeur des produits. Dans le cadre de la présente étude, nous avons évalué l’effet de différentes intensités de coupes partielles, concentrées principalement sur le prélèvement d’essences feuillues, sur la croissance radiale et sur des attributs de la qualité du bois d’épinette blanche (Picea glauca (Moench.) Voss). À cette fin, 10 ans après les coupes partielles à différentes intensités dans des peuplements mixtes situés en Abitibi, Québec, 72 arbres résiduels d’épinette blanche de taille marchande ont été abattus. Des sections de troncs ont été prélevées pour évaluer l’influence, à l’échelle du cerne et de la cellule, de la hauteur et de la classe sociale de l’arbre (dominant, codominant, opprimé), de l’intensité et du temps depuis la coupe partielle sur la croissance radiale, la masse volumique du bois et sur la longueur et le diamètre des trachéides et l’épaisseur des parois cellulaires. Les résultats de densitomètre à rayon X et d’analyse de la qualité des fibres ont permis d’établir les patrons de variations radiales et longitudinales des composantes de la largeur, de la masse volumique du cerne; et de la longueur et de la largeur des trachéides du bois de l’épinette blanche. Ils ont montré une très grande variation radiale de la largeur, de la masse volumique des cernes et de la morphologie des trachéides, particulièrement dans le bois juvénile. La variation radiale de la masse volumique du bois de l’épinette blanche se caractérise par une diminution initiale depuis la moelle jusqu’à la zone de transition du bois juvénile au bois mature (entre 20 et 30 ans), suivie d’une légère augmentation et finalement d’un plateau constant aux alentours de 450 kg m-3. La masse volumique moyenne était de 451,41 kg m-3 avec un coefficient de variation de 10 % entre les trois classes sociales. La masse volumique du bois final de l’épinette blanche était plus dense de 42 % que celle du bois initial. De plus la masse volumique de bois de l’épinette blanche en Abitibi Témiscamingue était 27,8 % plus dense que celle rapportée précédemment dans d’autres régions du Québec. La largeur du cerne augmente durant les premières années (7ans) puis diminue de son maximum pour atteindre son minimum dans la zone de transition (30ans) ou elle augmente légèrement par la suite. La variation de la largeur moyenne du cerne était très importante, avec une moyenne de 1,83 mm et un coefficient de variation de 62% entre les classes sociales de l’arbre. La longueur et le diamètre des trachéides ont montré une variation radiale caractérisée par une augmentation constante de la moelle vers l’écorce avec une moyenne de 2,3 mm, 22μm respectivement, et un coefficient de variation de 24%, 13% respectivement. L’effet des coupes partielles sur la croissance radiale est significatif, mais varie d’une année à l’autre après traitement et selon la position sur la tige. De la même façon, l’effet des coupes partielles sur la masse volumique et les dimensions de la fibre varie selon le temps après coupe et la hauteur sur la tige, mais n’a pas d’implications pratiques sur la qualité du bois. Une augmentation de la croissance a été observée seulement à la suite du traitement extrême (100 % de tremble récolté). En termes de croissance relative, les arbres opprimés ont eu la plus grande hausse de croissance annuelle. Comparativement aux arbres témoins, les taux de croissance radiale annuelle ont été supérieurs de 14,2 % pour les dominants, 32,7 % pour les codominants et 57,4 % pour les arbres supprimés, au cours de 10 ans suivant le traitement. Ce même traitement a induit l’augmentation de la masse volumique, de la proportion du bois final et de l’épaisseur de la paroi cellulaire toute classe sociale confondue, et ce, au cours des premières années suivant le traitement, puis l’effet s’est estompé. Comparativement aux arbres témoin, le taux de la hausse a été de 4 % pour la masse volumique annuelle, de 40 % pour le bois final et de 20 % pour l’épaisseur de la paroi cellulaire après la récolte de 100 % de la [ST] de feuillu, ceci toutes classes sociales confondues. La coupe partielle n’a pas eu d’effet sur le diamètre des trachéides, mais en a diminué leur longueur ; cet effet est sans implication pratique. Nos résultats suggèrent que, dans des conditions semblables, un prélèvement relativement intensif de la strate dominante de tremble favoriserait un accroissement plus important des tiges résiduelles d’épinette blanche et un maintien voire même une amélioration de certains attributs de la qualité du bois.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Koubaa, Ahmed
Co-directeurs de mémoire/thèse: Harvey, Brian
Mots-clés libres: Épinette blanche, coupes partielles, croissance radiale, masse volumique du bois, propriétés anatomiques, qualité du bois.
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 29 juin 2017 14:36
Dernière modification: 29 juin 2017 14:36
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/715

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt