DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Comportement hydromécanique des remblais miniers en pâte cimentés et des chantiers miniers remblayés

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Tiendrebeogo, Alex Aziz Fabrice (2019). Comportement hydromécanique des remblais miniers en pâte cimentés et des chantiers miniers remblayés. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, 175 p.

[img] PDF
Télécharger (20MB)

Résumé

Avec la forte demande en métaux dans les pays émergents à travers le monde, la production minière a atteint un régime soutenu. De ce fait, l’industrie minière contribue énormément au PIB de nombreux pays miniers. Mais en même temps, l’exploitation de plus en plus intense des gisements génère également des rejets solides (résidus et roches stériles) qui sont entreposés en surface dans des aires d’accumulation. Cependant, les aires d’accumulation des résidus, aussi appelés parcs à résidus, nécessitent un suivi et une gestion particulière pendant de très longues périodes afin d’éviter tout drainage minier acide (DMA), résultat de l’oxydation des sulfures de fer et les minéraux métalliques contenus dans les résidus. Dans le cas d’une exploitation souterraine, une partie des résidus est parfois renvoyée sous terre sous forme de remblai en pâte cimenté (RPC). Le RPC est constitué de résidus, d’eau de mélange et d’un agent liant. Le RPC est ainsi destiné à augmenter la stabilité des épontes des excavations minières permettant d’optimiser l’exploitation des gisements sous terre (taux d’extraction élevé) et aussi d’améliorer la sécurité des travailleurs et de réduire l’empreinte écologique de la mine. Cependant, le coût de l’agent liant représente en moyenne entre 12% et 16% des coûts d’opération d’une mine utilisant le RPC (Belem et Benzaazoua, 2008). D’où une quête incessante d’optimiser les coûts des opérations de remblayage tout en atteignant les cibles de résistance visée. Un des aspects importants est le comportement du RPC une fois sous terre. La distribution des contraintes dans le chantier remblayé est un phénomène qui requiert encore une investigation dans le but d’éclaircir certains principes. D’autant plus, les pressions exercées par le remblai sur les barricades construites pour retenir ce dernier dans les chantiers, ont un comportement différent qui influence sa construction. L’analyse de l’impact de la cure sur les chantiers est un élément essentiel dans la séquence de minage. Il sera aussi question de déterminer les différences au niveau des différents paramètres entre un chantier remblayé et un modèle physique au laboratoire. C’est dans ce but que nous avons porté notre esprit critique. Il s’agira aussi de comparer les contraintes dans les chantiers remblayés avec différents types de liants, différentes séquences de remblayage. Pour ce faire, des essais de cisaillement ont été réalisés afin de déterminer les caractéristiques du remblai et ensuite une estimation des contraintes selon les différentes situations.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Belem, Tikou
Co-directeurs de mémoire/thèse: Mbonimpa, Mamert
Mots-clés libres: Remblai en pâte ciment, propriétés en cisaillement, modèle physique, remblayage minier sous terre, mesure de pressions dans les remblais
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en sciences appliquées
Date de dépôt: 03 juin 2019 17:31
Dernière modification: 03 juin 2019 17:31
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/808

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt