DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Didactique, philosophie, transparence et séduction

Karsenti, Joseph (1996). Didactique, philosophie, transparence et séduction. Rapport. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences de l'éducation, 181 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

À une époque complexe où la réflexivité critique s'avère indispensable, nous assistons, paradoxalement, à une volonté, soucieuse de rationalité technique, d'éliminer l'enseignement de la philosophie qui a pour fonction de promouvoir cette attitude réffexive. Cette menace omniprésente pousse les enseignants de cette discipline à se justifier en se rabattant sur des techniques qui semblent avoir la caution de la science mais n'améliorent pas forcément l'intérêt des étudiants et leur enthousiasme pour la philosophie. Nous proposons dans cette étude de sonder la possibilité théorique d'une autre alternative, une didactique prenant en considération la séduction plutôt que la seule instrumentation technicienne. Pour atteindre notre objectif, nous avons analysé ce que cette relation sociale de séduction impliquait en utilisant l'étude sociologique de ce thème par Baudrillard (1979). Cet auteur nous a permis d'élaborer un cadre conceptuel susceptible de trouver quelques supports dans le discours des sciences de l'éducation, Daignault (1985); Lafon (1991) même si ce sujet ne semble pas intéresser généralement la recherche éducative. Ce cadre conceptuel décrit d'une manière plus référencée les conditions théoriques d'une didactique de la philosophie alimentée par la séduction, didactique qui ne peut se comprendre que par son opposition à une didactique axée sur la production et la rationalité technique. Soutenu alors par une hypothèse plus structurée, nous avons voulu lui donner plus de poids en tentant de révéler dans l'histoire de l'enseignement philosophique la présence de ces didactiques duelles et leurs errements possibles. Cette enquête a mis en évidence l'existence de leurs confrontations didactiques et leurs limites mutuelles, ce qui confère à notre projet théorique une certaine viabilité, non sur un plan normatif, mais sur un plan ontologique, en tant que mode relationnel possible. Pour terminer notre étude, nous proposons un modèle descriptif d'une didactique du philosopher qui intègre séduction et instrumentation technicienne sans sombrer dans leurs écueils respectifs. Ce modèle décrit une zone proximale de développement de la réflexivité critique où s'interpénètrent didactique de la séduction et didactique instrumentale de production. Cette description d'une zone, susceptible de générer davantage le goût du philosopher, pourrait éventuellement ouvrir la voie à d'autres études théoriques plus spécifiques et donner lieu à des recherches vérificatoires sur le terrain.

Type de document: Thèse (Rapport)
Directeur de mémoire/thèse: Spécifié, Non
Informations complémentaires: Rapport de recherche présenté à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue comme exigence partielle de la maîtrise en éducation, dans le cadre du programme de maîtrise en éducation extensionné de l'UQAR à l'UQAT. Bibliographie: p. 167-188
Mots-clés libres: connaissance didactique education eleve enseignant enseignement etudiant histoire interpersonnel maitre pedagogie philosophie philosophique pluralisme production professeur rationalite relation role seduction social toponord transmission transparence
Divisions: Sciences de l'éducation > Maîtrise en éducation
Date de dépôt: 02 févr. 2012 18:13
Dernière modification: 15 oct. 2012 17:43
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/89

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt