DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Le projet comme approche pour réaliser le développement local : l'exemple du pacte rural

Gadoury, Gaston (2010). Le projet comme approche pour réaliser le développement local : l'exemple du pacte rural. Mémoire. [Rouyn-Noranda][Rimouski], Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences de la gestion, 218 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Cette recherche a pour but d’évaluer la place du projet comme véhicule de développement local, dans le programme du Pacte rural. Pour ce faire, nous avons défini les concepts de développement, de programme de développement et de projet et nous avons retenu les dimensions qui caractérisent ces concepts. À partir de ces dimensions, nous avons déterminé en quoi les projets du Pacte rural ont contribué au développement rural des territoires de MRC qui ont profité de ce programme en Abitibi-Témiscamingue. Nous avons documenté trois approches de développement local; l’approche territoriale, celle entrepreneuriale et celle du développement des communautés. Le territoire s’avère une réserve de potentiels de partenaires qui, grâce à leurs divers réseaux,constitue le lieu de ressources et de soutien le plus rapproché et le plus disponible pour appuyer l’action. Les petites et moyennes entreprises, ancrées dans des territoires,bénéficient de ces territoires et de leurs potentiels - ressources naturelles, main d’oeuvre,formations spécialisées, etc. - et les font profiter de leur production et de leurs services tout en utilisant largement l’innovation. Enfin, l’idée d’un territoire et d’entreprises sans communautés pour y vivre et y faire évoluer une société nous a amené à la dimension des communautés. Là, les réseaux sociaux et la concertation des organisations y vivant et contribuant au tissu social d’entraide complètent les objets de développement, tous liés et interdépendants dans leur propre réussite. La Politique nationale de la ruralité et son programme du Pacte rural font partie de ces programmes de développement régional et de redistribution de la richesse pour soutenir le progrès. Le programme du Pacte rural, très décentralisé, propose comme ambitieux défi aux MRC rurales du Québec de les accompagner à stimuler et soutenir le développement durable et la prospérité des collectivités rurales. Comment le projet, cette forme d’organisation de l’action, peut-il contribuer singulièrement au développement local? Conceptuellement, un projet est d’abord l’anticipation d’un résultat envisagé par un visionnaire qui a le potentiel d’innover et la capacité de mener à terme une démarche, hors des normes de l’organisation ou de l’entreprise ayant passé la commande, dans un délai défini. La réalisation de ce projet s’appuie sur des principes semblables à ceux du développement local, notamment le partenariat et l’innovation, et est ancrée dans un territoire et sur des ressources à qui le projet laissera une valeur ajoutée par la livraison de ses résultats. En Abitibi-Témiscamingue, ces résultats se traduisent par 308 projets réalisés dont 257 analysés, 32 256 894 $ investis, 728 implications de partenaires, 201 bénéficiaires différents, 63% des collectivités impliquées dans des projets et 62% des collectivités dévitalisées ayant présenté un ou des projets. Au terme de ces réalisations, on constate que le projet de développement, dans sa définition projet type, a pris une place importante dans l’application du Pacte rural. Selon notre analyse, 120 de ceux-ci sur 257 projets (48%) peuvent être qualifiés de « projets types » au sens défini dans les concepts. Les autres seraient davantage des actions, issues de la planification d’une organisation, faisant partie de son mandat et pouvant être réalisées par les ressources de celle-ci. En conclusion,le projet semble un véhicule pertinent de production de planification et de valeurs ajoutées à la condition que ses porteurs soient des personnes ou des organismes ayant une très bonne connaissance de l’environnement physique et humain où ils gravitent; qu’ils aient accès à des ressources diversifiées à travers leurs réseaux; qu’ils soient capables de projection et d’anticipation et, enfin, qu’ils aient des potentiels d’innovation. Il apparaît également que le projet de référence, pour tout projet de développement auquel il s’adresse, doit être clairement élaboré quant aux valeurs de l’organisation, aux objectifs qui sont poursuivis et aux résultats attendus. Ce plan de référence se doit d’être promu auprès des groupes cibles et bien connu de ceux-ci et contenir les règles de sélection des projets de façon à orienter les porteurs de projets de développement vers les valeurs et orientations souhaitées.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: LeBlanc, Patrice
Informations complémentaires: Comprend un résumé. Mémoire réalisé à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue dans le cadre du programme de maîtrise en développement régional de l'UQAR extensionné à l'UQAT. Comprend des réf. bibliogr. (f. [163]-167).
Mots-clés libres: developpement regional local region pacte rural projet mrc abitibi-temiscamingue communaute territoire
Divisions: Sciences de la gestion > Maîtrise en gestion de projet
Date de dépôt: 06 déc. 2011 21:04
Dernière modification: 12 oct. 2012 15:28
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/15

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt