DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Étude des bryophytes et des lichens épiphytes du peuplier faux-tremble en fonction du temps écoulé depuis la dernière perturbation, au sud-ouest de la forêt boréale du Québec

Boudreault, Catherine (1997). Étude des bryophytes et des lichens épiphytes du peuplier faux-tremble en fonction du temps écoulé depuis la dernière perturbation, au sud-ouest de la forêt boréale du Québec. Mémoire. Montréal, Université du Québec à Montréal, Sciences appliquées, 59 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

De plus en plus d'études montrent que certaines espèces de bryophytes et de lichens dépendent des vieilles forêts pour survivre. La présente étude a pour objectif d'évaluer la diversité et la composition des communautés de bryophytes et de lichens épiphytes de Populus tremuloides en fonction du temps écoulé depuis l'initiation de différents peuplements forestiers et de l'âge des arbres. L'étude s'est déroulée dans la portion sud de la forêt boréale, en Abitibi, sur les rives du lac Duparquet. Des peuplements représentant différents stades successionnels observés après feu ont été sélectionnés: peuplements issus des feux de 1717, 1870, 1916 et 1944. À l'intérieur de chacun de ces peuplements, 40 arbres, répartis dans 4 stations, ont été échantillonnés. Sur chacun des arbres, l'information de la présence et de l'abondance des espèces de bryophytes et de lichens a été recueillie à l'intérieur de microquadrats, positionnes à différentes hauteurs sur le tronc. Soixante-quinze espèces, dont 34 espèces de mousses, 34 espèces de lichens et 7 espèces d'hépatiques ont été observées sur les peupliers échantillonnés. Un plus grand nombre d'espèces a été retrouvé dans les vieux peuplements, et le nombre d'espèces exclusives à un âge de peuplement est aussi plus élevé dans ces peuplements. Les résultats obtenus à l'aide d'une analyse des correspondances suggèrent que l'axe 1 peut être interprété comme un gradient complexe de colonisation lié à la distance de la zone préservée ainsi que du temps écoulé depuis le dernier feu. La pente des stations semble être responsable de la répartition des stations le long de l'axe 2. Pour chacun des arbres, des indices de richesse, diversité et recouvrement ont été calculés et comparés entre les différents peuplements. Ces indices ont tendance à être plus élevés dans les peuplements de 79 ans et plus faibles dans les peuplements de 51 ans. Des modèles mixtes, comportant des éléments des analyses log-linéaires et de la régression logistique, ont permis de voir que la fréquence d'apparition de certaines espèces est liée au temps écoulé depuis le dernier feu, à la distance de la zone préservée et à l'âge des arbres. Puisque certaines espèces sont exclusives aux peuplements de 278, que la fréquence d'apparition de certaines autres augmente dans ces peuplements et que la proximité d'un vieux peuplement semble influencer positivement la colonisation des peuplements plus jeunes, des pratiques forestières permettant de maintenir un réseau de vieilles forêts devraient être envisagées pour préserver ces espèces.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bergeron, Yves
Co-directeurs de mémoire/thèse: Gauthier, Sylvie
Informations complémentaires: Comprend un résumé en français
Mots-clés libres: populus tremuloides, peuplier faux-tremble, bryophytes, lichens, epiphytes, biodiversite, vieilles forets, conservation, foret boreale
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 09 janv. 2013 19:22
Dernière modification: 09 janv. 2013 19:22
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/453

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt