DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

La performance biologique et le comportement alimentaire de trois espèces de lépidoptères après défoliation du bouleau blanc (betula papyrifera marsh.)

Dubuc, Jean-François (1996). La performance biologique et le comportement alimentaire de trois espèces de lépidoptères après défoliation du bouleau blanc (betula papyrifera marsh.). Mémoire. Montréal, Université du Québec à Montréal, Sciences appliquées, 44 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (899kB)

Résumé

La différence entre la dynamique des populations des insectes phytophages grégaires et solitaires peut s'expliquer par des changements défavorables de la qualité nutritive de la plante-hôte, après un dommage foliaire. Les insectes grégaires seraient tolérants, tandis que les insectes solitaires seraient sensibles à ces changements (concept de Rhoades de stratégies d'"opportuniste" et de "furtif"). Nous avons vérifié l'impact d'une défoliation du Bouleau blanc (Betula papyrifera Marsh.) sur la performance et la préférence alimentaire de trois espèces de lépidoptères, dont une solitaire (Enargia infumata Gr.) et deux grégaires (Acrobasis betu/e/la Hulst. et Malacosoma disstria Hbn.). L'expérience s'est déroulée au cours des étés 1994 et 1995 au Lac Duparquet, situé au nord-ouest du Québec (Canada). Des larves des trois espèces ont été introduites et élevées sur deux traitements de nourriture: des branches de bouleau endommagé artificiellement (dommage de 25% des feuilles) et des branches de bouleau non endommagé (témoin). Les paramètres de performance suivants ont été mesurés: 1 -la survie larvaire au stade 1, 2 -le temps de développement larvaire et 3 -le poids des chrysalides. Des tests de préférence en milieu naturel et en milieu contrôlé {en laboratoire) ont été effectués. Les résultats démontrent que la performance des lépidoptères n'est pas affectée par le traitement de bouleau endommagé, à l'exception d' E. infumata en 1995, pour laquelle le temps de développement était retardé de 5 jours et la survie larvaire était réduite de 50%. Pour le comportement alimentaire, E. infumata préfère consommer du bouleau non endommagé, tandis que les deux autres espèces ne semblaient pas avoir de préférence. Ces résultats supportent en partie l'hypothèse selon laquelle les insectes solitaires sont plus sensibles que les insectes grégaires aux changements nutritifs après défoliation de la plante-hôte. Les différences entre les résultats des deux années de l'étude sont probablement dues à la variation de la réponse physiologique du bouleau au dommage, causée par des facteurs environnementaux.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Cappuccino, Naomi
Co-directeurs de mémoire/thèse: Mauffette, Yves
Mots-clés libres: bouleau blanc lac duparquet abitibi-temiscamingue lepidoptere defoliation performance biologique
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 11 janv. 2013 15:57
Dernière modification: 14 janv. 2013 17:30
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/461

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt