DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Structures d'âges et succession dans des peuplements de pins gris (Pinus bankiana Lamb.) soumis à des régimes de feux différents au sud de la forêt boréale, en Abitibi

Gagnon, Julie (1990). Structures d'âges et succession dans des peuplements de pins gris (Pinus bankiana Lamb.) soumis à des régimes de feux différents au sud de la forêt boréale, en Abitibi. Mémoire. Montréal, Université du Québec à Montréal, Sciences appliquées, 164 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (50MB)

Résumé

La composition et la dynamique de 69 peuplements de pins gris subissant des régimes de feux différents est évaluée pour un secteur du sud de la forêt boréale. Alors que les peuplements de pins gris localisés à l'intérieur des terres subissent un régime de feux comportant des feux létaux et de superficie importante. Les peuplements localisés sur la berge et les îles des grands lacs subissent un régime de feux complexe comportant à la fois des feux létaux et des feux non létaux. Dans les milieux mésiques les structures d'âges sont équiennes suggérant un établissement rapide après des feux létaux et une absence de régénération par la suite. Des populations inéquiennes caractérisent les milieux xériques. Ces dernières montrent généralement un pic de régénération suivant des feux létaux suivi d'une régénération plus faible mais constante associée soit à des ouvertures crées par le passage de feux non létaux, soit au caractère naturellement ouvert des peuplements de pins gris des sites xériques. Alors que les populations localisées à 'intérieur des terres montrent des structures d'âges inéquiennes souvent associées à l'abondance des feux non létaux. Dans un deuxième temps des analyses d'ordination et de classification ont permis de mettre en évidence les relations entre le régime hydrique, le stade successionnel et la composition arborescente observée dans les populations de pins gris. Les peuplements de pins gris s'installent directement après feu et sont graduellement remplacés, en milieu mésique par des peuplements de sapins et de bouleaux blancs. En milieu xérique, le processus successionnel est moins rapide et les peuplements de pins gris évoluent plutôt vers des peuplements dominés par l'épinette noire. Les peuplements situées sur les îles et la berge des lacs comportent significativement beaucoup plus d'individus de cèdre, possiblement à cause de la présence de feux d'intensité plus faible et de plus petite superficie. Les structures d'âges, de même que la composition arborescente, dénotent clairement l'influence des deux régimes de feux sur les populations de pins gris. Alors qu'à l'intérieur des terres les populations de pins gris sont transitoires, sur les îles et la berge des lacs, les feux non létaux permettent aux pins gris de persister et de côtoyer les espèces plus tolérantes à l'ombre qui n'ont pas été éliminées par les feux.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bergeron, Yves
Informations complémentaires: Comprend un résumé en français
Mots-clés libres: feux letaux pin gris abitibi-temiscamingue equienne inequienne xerique
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 11 janv. 2013 18:03
Dernière modification: 11 janv. 2013 18:03
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/462

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt