DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Croissance en hauteur du pin gris (Pinus banksian Lamb.) selon un gradient topographique, Abitibi, Québec

Brisson, Marie-Claude (1992). Croissance en hauteur du pin gris (Pinus banksian Lamb.) selon un gradient topographique, Abitibi, Québec. Mémoire. Montréal, Université du Québec à Montréal, Sciences appliquées, 163 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

À l'échelle locale, les regimes trophique et d'humidité des sols représentent des variables déterminantes pour la productivité des peuplements forestiers. La croissance en hauteur du pin gris (Pinus banksiana Lamb.) dans la portion sud de la région de la ceinture d'argile a été évaluée selon un gradient topographique. L'étude présentée comporte plusieurs aspects: (1) estimer l'effet de la position topographique, responsable de l'approvisionnement en eau et en éléments nutritifs, sur la croissance en hauteur du pin gris en Abitibi; (2) prédire la croissance en hauteur du pin gris à partir d'indicateurs abiotiques (topographie et pédologie) et biotiques (végétation) et (3) comparer la croissance de pins gris situés au Québec et en Ontario, pour ainsi évaluer l'utilisation au Québec des courbes produites en Ontario. Au total, 41 stations d'une superficie de 400m2 (20 m X 20 m) étaient réparties sur quatre transects distincts. Des analyses de tiges ont été réalisées à partir de trois pins gris abattus et sectionnés dans chacune des stations. La hauteur des pins dominants à l'âge référentiel de 50 ans a ainsi permis d'attribuer un indice de la qualité de la station (IQS). Une variabilité appréciable de ces indices a été observée à l'intérieur d'un même transect et entre les transects; les indices minimal et maximal étant de 7,9 mètres et 21,7 mètres. La détermination des influences primaires sur la croissance en hauteur des pins gris dominants fut dans un premier temps évaluée à partir des variables géomorphologiques, en utilisant l'analyse des coefficients de direction. La longueur de la pente arrière, le pourcentage de limon dans l'horizon B, la profondeur du solum et l'inclinaison de la pente influencent fortement l'indice de la qualité de la station. Par la suite, une analyse de régression multiple fut utilisée dans le but de trouver les critères permettant de prédire indirectement la hauteur du pin gris à 50 ans et ce, à partir d'une combinaison de critères topographiques, édaphiques et de végétation. Les variables édaphiques et de végétation expliquant convenablement la variabilité des indices de la qualité de la station observée sont: l'épaisseur moyenne de l'horizon B et des horizons organiques, la concentration en ions H+ dans l'horizon B, le pH de l'horizon A ainsi que la valeur d'importance du peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx.), du bouleau à papier (Betula papyrifera Marsh.), de l'érable rouge (Acer rubrum L.), du sorbier d'Amérique (Sorbus americana Marsh.) et les coordonnées des espèces de sous-bois sur le premier axe de l'ordination indirecte. La prédiction de la croissance en hauteur de pins gris en Abitibi étant possible, les critères géomorphologiques devraient être privilégiés puisqu'ils représentent des variables facilement mesurables et identifiables sur le terrain. Enfin, une différence de croissance a été remarquée entre les pins situés au Québec et ceux situés en Ontario. Les courbes de croissance du pin gris de l'Ontario ne semblent pas applicables au territoire étudié dans la présente étude.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bergeron, Yves
Informations complémentaires: Comprend un résumé en français
Mots-clés libres: croissance pin gris gradient topographique abitibi-temiscamingue criteres geomorphologiques
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 11 janv. 2013 18:41
Dernière modification: 11 janv. 2013 18:41
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/465

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt