DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Systèmes inhibiteurs de la douleur chez des sujets sains et des patients souffrant de douleurs chroniques

Julien, Nancy (2008). Systèmes inhibiteurs de la douleur chez des sujets sains et des patients souffrant de douleurs chroniques. Thèse. [Rouyn-Noranda][Sherbrooke], Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences de la santé, 146 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

La douleur chronique représente un défi pour tout domaine d'intervention. Plusieurs facteurs, tels que des changements au niveau du système responsable de la douleur, contribueraient au développement et au maintien de la douleur chronique. De fait, des déficits d'inhibition du message nociceptif joueraient un rôle dans la pathologie de certains syndromes douloureux. L'inhibition du message nociceptif se fait à tous les niveaux du système nerveux central (spinal, tronc cérébral et cortical). Cette thèse s'est intéressée aux systèmes inhibiteurs descendants du tronc cérébral et le test de la sommation spatiale a été privilégié pour en étudier le fonctionnement. Ce test compare la perception de la douleur causée par l'immersion progressive de différents segments du bras dans de l'eau froide nociceptive au cours d'une séance ascendante (la surface stimulée augmente des doigts à l'épaule) et d'une séance descendante (la surface stimulée diminue de l'épaule aux doigts). Les indicateurs d'un recrutement optimal des systèmes d'inhibition sont (1) une perception de la douleur significativement inférieure au cours de la séance descendante qu'au cours de la séance ascendante et (2) une relation positive entre la surface stimulée et la perception de la douleur au cours de la séance descendante seulement. Nous avons d'abord comparé le fonctionnement des systèmes d'inhibition de la douleur de patients fibromyalgiques (douleur diffuse) à ceux de patients lombalgiques chroniques (douleur localisée) et de sujets sains (aucune douleur). Nous avons ensuite cherché à comprendre l'identité de certains neurotransmetteurs possiblement impliqués dans l'activation des systèmes inhibiteurs du test de sommation spatiale. Plus spécifiquement, l'implication des opioïdes endogènes a été évaluée par l'injection de naloxone, un antagoniste non spécifique des récepteurs opioïdes. Ensemble, les données découlant de nos travaux suggèrent que les systèmes endogènes d'inhibition de la douleur activés par le test de la sommation spatiale impliquent des opioïdes endogènes et que les systèmes endogènes d'inhibition de la douleur du tronc cérébral sont déficients dans le syndrome douloureux de la fibromyalgie. Nos travaux supportent l'importance de prévenir ou de renverser les déficits d'inhibition afin d'améliorer la prise en charge de la douleur chronique.

Type de document: Thèse (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Marchand, Serge
Informations complémentaires: Comprend un résumé. Thèse présentée au Département des sciences de la santé de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke en vue de l'obtention du grade de philosophiae doctor (Ph.D.) en sciences cliniques. Comprend des réf. bibliogr. (f. 106-120).
Mots-clés libres: douleur systeme endogene inhibition sommation spatial fibromyalgie naloxone chronique
Divisions: Sciences de la santé > Doctorat en sciences cliniques
Date de dépôt: 15 déc. 2011 18:24
Dernière modification: 27 août 2013 15:35
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/48

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt