DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Acceptabilité sociale de l’aménagement forestier écosystémique : le point de vue des Algonquins de Pikogan

Germain, Roxane (2012). Acceptabilité sociale de l’aménagement forestier écosystémique : le point de vue des Algonquins de Pikogan. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Biologie, 205 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Le nouveau régime forestier, qui sera pleinement en vigueur au Québec en 2013, amènera des changements importants dans la gestion des forêts publiques. Parmi ceux-ci figure la mise en oeuvre de l’aménagement écosystémique (AE), qui vise à réaliser des coupes qui ressemblent aux perturbations naturelles par leur fréquence, leur sévérité, leur taille et leur répartition spatiale afin de maintenir la biodiversité et les fonctions de l’écosystème, tout en gardant à l’esprit un souci d’acceptabilité sociale et de viabilité économique. Puisque la prise en compte des valeurs autochtones dans le processus décisionnel de gestion des forêts est désormais incontournable, il est impératif de construire les assises de cette nouvelle stratégie d’aménagement en tenant compte du point de vue et des besoins des communautés. Cette recherche participative réalisée avec la communauté algonquine de Pikogan visait donc à vérifier l’hypothèse selon laquelle l’aménagement écosystémique, en s’inspirant de la dynamique forestière naturelle à laquelle la communauté s’est adaptée au fil des siècles, obtiendrait un niveau d’acceptabilité élevé du point de vue autochtone. Les résultats montrent en effet que l’AE semble préférable à l’aménagement conventionnel afin de permettre à la communauté de préserver son héritage culturel et de transmettre ses connaissances traditionnelles. Par contre, l’AE comporte des irritants qui laissent présager que l’approche n’est pas suffisamment adaptée aux conditions locales et qu’elle n’intègre pas adéquatement les valeurs essentielles au maintien de l’identité culturelle de Pikogan. Deux outils d’aide à la décision, soit une carte de zonage du potentiel d’intérêt autochtone et un cadre de critères et indicateurs d’aménagement forestier durable, ont été utilisés dans le cadre de ce projet pour guider la communauté de Pikogan vers des choix d’aménagement éclairés, augmenter l’efficacité des rencontres d’harmonisation des usages autochtone et industriel de la forêt et contribuer au développement des capacités des gens de Pikogan en matière d’aménagement forestier. Puisque le jugement d’acceptabilité est sujet à changement et que ce qui est acceptable aujourd’hui ne le sera pas forcément demain, l’utilisation de tels outils participatifs d’aide à la décision permettra à Pikogan d’évaluer au fil du temps son niveau d’acceptabilité à l’égard des opérations forestières menées sur son territoire ancestral, dans une optique d’aménagement forestier adaptatif.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Asselin, Hugo
Mots-clés libres: acceptabilité sociale, autochtones, aménagement écosystémique, outils d’aide à la décision, critères et indicateurs d’aménagement forestier durable, sites d’intérêt autochtone, recherche participative.
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 03 juin 2014 15:02
Dernière modification: 03 juin 2014 15:02
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/581

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt