DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Effets de la disponibilité potentielle en nids et en nourriture sur l’abondance du Grand Polatouche (Glaucomys sabrinus) en forêt boréale mixte de l’est du Canada

Priol, Pauline et Mazerolle, Marc et Trudeau, Caroline (2013). Effets de la disponibilité potentielle en nids et en nourriture sur l’abondance du Grand Polatouche (Glaucomys sabrinus) en forêt boréale mixte de l’est du Canada. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Biologie, 55 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (945kB) | Prévisualisation

Résumé

Le Grand Polatouche (Glaucomys sabrinus) est un rongeur arboricole et cavicole associé aux gros arbres et aux vieilles forêts non perturbées. Cette espèce est considérée non seulement comme une espèce clé des forêts de conifères, mais également comme une espèce indicatrice d’aménagement durable en Amérique du Nord. Les résultats d’une étude de 2008 ont cependant montré que la disponibilité en cavités ne semblait pas limiter la présence de l’espèce en forêt boréale québécoise. Nous avons donc réalisé une expérience dans laquelle nous avons ajouté des cavités artificielles (nichoirs) sur la moitié des sites étudiés en 2008 (n=56), afin de déterminer par piégeage, 4 ans plus tard, si la disponibilité de cette ressource influence l’abondance locale de l’espèce ainsi que la dynamique de ses populations. Nous supposons que 1) l’abondance initiale augmente selon la disponibilité potentielle en nourriture (mesurée par la surface terrière de conifères) et en cavités (mesurée par la surface terrière de chicots) ; 2) l’ajout de nichoirs aura une influence positive sur le taux de recrutement et la survie apparente des polatouches et que 3) l’effet de l’ajout de nichoirs dépendra de la disponibilité naturelle en nourriture et en cavités sur chaque site. En prenant en compte l’effet de l’année, des précipitations et de la hauteur des pièges sur la probabilité de détection, nous avons analysé les données selon des modèles N-mélangés (N-mixture model). L’abondance initiale est influencée par la disponibilité en nourriture mais pas par la disponibilité en cavités. De plus, ni l’ajout de nichoirs, ni les caractéristiques des sites n’expliquent l’abondance des populations de polatouches après l’ajout de nichoirs, bien que tous les sites non occupés en 2008 sauf un aient été colonisés en 2012. Nos résultats confirment l’aspect opportuniste de l’espèce et suggèrent que le Grand polatouche n’est peut être pas une bonne espèce indicatrice de vieilles forêts dans nos forêts boréales mixtes.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Imbeau, Louis
Co-directeurs de mémoire/thèse: Drapeau, Pierre
Mots-clés libres: modèles à multiples saisons ; détection; dynamique de population; disponibilité des ressources ; sélection d’habitat ; Glaucomys sabrinus
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 29 août 2014 18:30
Dernière modification: 29 août 2014 18:30
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/600

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt