DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Exploration de stratégies d’apprentissage et de facteurs contextuels influant sur l’apprentissage du français langue seconde d’étudiants universitaires chinois évoluant en milieu francophone.

Bergeron, Guylaine (2012). Exploration de stratégies d’apprentissage et de facteurs contextuels influant sur l’apprentissage du français langue seconde d’étudiants universitaires chinois évoluant en milieu francophone. Rapport. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, 119 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Enseigner le français langue seconde à l’université permet d’accompagner des étudiants1 étrangers dans leur apprentissage; les côtoyer en classe et les évaluer m’ont vite fait remarquer la différence entre les apprenants d’un même groupe quant à leur facilité à communiquer en français. Après quelque temps, certains peuvent avoir progressé de façon remarquable, pouvant par exemple parler de leur vie quotidienne, alors que quelques mois auparavant ils ne connaissaient rien du français. Toutefois, d’autres étudiants n’atteindront peut-être jamais cette aisance dans leur langue seconde. La présente recherche a pour but de comprendre ce qui explique cette différence. Pour ce faire, elle étudie les stratégies d’apprentissage qu’emploient les apprenants de français langue seconde les plus performants parmi une cohorte d’étudiants chinois inscrits au baccalauréat en création et nouveaux médias à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Cette recherche se penche également sur les facteurs contextuels qui influent sur cet apprentissage. Le cadre de référence s’appuie sur le cognitivisme, notamment le constructivisme (Piaget, 1979; Vygotski, 1985; Bruner, 1966) en ce qui concerne les rôles actif, social et créatif de l’apprenant et le rôle du contexte dans l’apprentissage (Vienneau, 2005); sur le modèle socioconstructiviste de Long (1996); et sur le modèle du bon apprenant de Naiman et coll. (1978), qui souligne l’importance de l’individu, de l’enseignement et du contexte dans l’apprentissage des langues secondes. Les stratégies d’apprentissage sont traitées grâce à la classification d’Oxford (1990) qui propose une catégorisation des stratégies selon qu’elles agissent directement ou indirectement sur l’apprentissage. La synthèse de la recension des écrits m’amène à me demander quelles actions mettent en place les étudiants chinois de l’UQAT pour apprendre le français et quels facteurs contextuels ont réellement une influence. Une entrevue semi-dirigée abordant les thèmes de l’apprentissage du français, des difficultés, de l’entourage francophone, des études universitaires en Chine et à Rouyn-Noranda, etc., sert de méthode de collecte de données. Une fois retranscrites, les données sont codées à l’aide d’une grille de codage facilitant ainsi leur lecture et l’émergence de réponses à la question de recherche. Les conclusions de cette étude portent à croire que ce sont davantage les stratégies des catégories cognitive, compensatoire, métacognitive et sociale qui ont la plus grande influence sur l’apprentissage du français langue seconde par les étudiants chinois, alors que les stratégies des catégories affective et mnémonique ne sont que très peu attestées. De plus, l’entourage francophone semble avoir un impact important sur l’apprentissage, selon les participants.

Type de document: Thèse (Rapport)
Directeur de mémoire/thèse: da Silveira, Yvonne
Mots-clés libres: Stratégies d’apprentissage, langue seconde, facteurs contextuels, apprenants universitaires
Divisions: Sciences de l'éducation > Maîtrise en éducation
Date de dépôt: 08 févr. 2016 14:23
Dernière modification: 23 août 2016 17:15
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/661

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt