DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Acceptabilité sociale des projets d’exploration minière : comparaison des parties prenantes.

Ouédraogo, Soutongnoma Aïda (2015). Acceptabilité sociale des projets d’exploration minière : comparaison des parties prenantes. Mémoire. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Gestion, 166 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

L’acceptabilité sociale est devenue déterminante pour les entreprises oeuvrant dans le domaine de l'extraction des ressources. Par conséquent, les entreprises consacrent de plus en plus d'efforts pour s’assurer que leurs projets soient bien reçus par le milieu afin de développer leurs activités de façon harmonieuse. L’exploration minière, première phase du cycle minier, n’échappe pas à cette exigence. Or, bien que la règlementation ait été renforcée dans de nombreux pays, elle ne suffit souvent pas à garantir aux entreprises l’acceptabilité de leurs activités par les communautés d’accueil. Les projets d’exploration minière concernent plusieurs parties prenantes qu'il est possible de répartir dans trois groupes principaux : 1) celles qui sont impliquées dans les projets d’exploration, 2) celles qui peuvent en être affectées, et 3) les gouvernements, qui ont une position mitoyenne, ayant comme rôle de stimuler le développement économique et d'assurer le bien-être des communautés et la qualité de l'environnement. Le gouvernement exprime déjà ses attentes par le biais des lois et règlements. Les autres parties prenantes expriment généralement leurs attentes lors de rencontres de consultation ou par le biais de groupes de pression. La compréhension imparfaite des parties prenantes impliquées et affectées par l'exploration minière en ce qui concerne leurs attentes respectives est un des principaux points d'achoppement de la démarche d'acceptabilité sociale. Dans le cadre du présent projet, des personnes associées à des groupes de parties prenantes potentiellement affectées par l’exploration minière et impliquées dans l’exploration minière se sont prononcées sur des cibles concrètes liées à des indicateurs de développement durable spécifiques à l'exploration minière. Les niveaux d’exigence préconisés par les répondants dépendaient de leur appartenance à une catégorie de parties prenantes. Les parties prenantes potentiellement affectées par l'exploration minière ont des attentes plus élevées et souhaitent qu'elles soient prises en compte dès les premières phases des projets d'exploration, comparativement aux parties prenantes impliquées. Les membres de communautés autochtones sont les plus exigeants parmi les répondants des parties potentiellement affectées. Les investisseurs, qui avaient été inclus dans les parties prenantes impliquées, ont un point de vue souvent plus près de celui des parties potentiellement affectées, surtout en ce qui concerne la reconnaissance des préoccupations et l'accommodement des communautés touchées.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Durand, Suzanne
Co-directeurs de mémoire/thèse: Asselin, Hugo
Mots-clés libres: acceptibilité sociale, exploration, minier, certification, développement durable.
Divisions: Sciences de la gestion > Maîtrise en gestion des organisations
Date de dépôt: 08 févr. 2016 16:15
Dernière modification: 08 févr. 2016 16:15
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/666

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt