DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Étude de cas sur les conduites explicatives orales utilisées par deux enseignantes de 6e année du primaire dans un contexte d’apprentissage de l’effet de la gravité sur un objet en science et technologie

Morin, Lysanne (2016). Étude de cas sur les conduites explicatives orales utilisées par deux enseignantes de 6e année du primaire dans un contexte d’apprentissage de l’effet de la gravité sur un objet en science et technologie. Rapport. Rouyn-Noranda, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Éducation, 141 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

En science et technologie, le discours explicatif est intéressant à travailler avec les élèves du primaire, car il s’agit là d’un mode de discours inhérent à la nature même des activités scientifiques et technologiques : celles-ci visent en effet à expliquer le monde qui nous entoure (Thouin, 2004; MEQ, 2001). De plus, expliquer un phénomène scientifique ou technologique est une composante clé de la construction de la pensée et du discours scientifique (Bisault et Fontaine, 2004). Mais qu’en est-il du discours de l’enseignant? Ce rapport de recherche vise, dans un premier temps, à décrire les conduites explicatives orales de deux enseignantes du 3e cycle du primaire en contexte d’enseignement-apprentissage de la science et de la technologie lors de la phase de problématisation, et, dans un deuxième temps, à dégager les assises épistémologiques sous-jacentes aux conduites explicatives des enseignantes, en lien avec certaines conceptions de la science et de la technologie. Nous avons étudié l’utilisation des conduites explicatives orales de deux enseignantes de 6e année du primaire par le biais d’une situation d’apprentissage sur l’effet de la gravité sur un objet. Pour réaliser notre recherche, nous avons procédé à deux études de cas dans deux classes de 6e année du primaire à Rouyn-Noranda. La méthode de collecte de données utilisée est l’observation directe et les outils de collecte sont le journal de bord, deux grilles d’observation et la captation vidéo. Pour traiter les informations recueillies, nous avons opté pour l’analyse de contenu. Les résultats de notre recherche montrent que les enseignantes utilisent peu les conduites explicatives même si leur assise épistémologique sous-jacente à la gestion de l’interaction verbale et de l’objet à problématiser est à dominante constructivisme. Elles gèrent bien l’interaction et l’objet du discours, mais elles n’ont pas une bonne gestion du discours.

Type de document: Thèse (Rapport)
Directeur de mémoire/thèse: Bergeron, Réal
Co-directeurs de mémoire/thèse: Harvey, Bernard
Mots-clés libres: conduites explicatives, discours oral, enseignants, primaire, science et technologie
Divisions: Sciences de l'éducation > Maîtrise en éducation
Date de dépôt: 29 sept. 2016 17:52
Dernière modification: 06 janv. 2017 13:35
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/676

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt