DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Facteurs qui influencent la cinétique de fermentation chez la fléole des prés (Pphleum pratense L.)

Sylvestre, Marie-Andrée (2011). Facteurs qui influencent la cinétique de fermentation chez la fléole des prés (Pphleum pratense L.). Mémoire. [Rouyn-Noranda], Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Sciences appliquées, 82 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

L'ensilage permet de conserver le fourrage par un processus de fermentation lactique ce qui limite les pertes de rendement et de valeur nutritive. Le fourrage ainsi acidifié et maintenu en conditions anaérobies peut alors être conservé pour nourrir les animaux durant la période d'hivernage. Théoriquement, lorsque l'ensilabilité des plantes est bonne, la conservation sera elle aussi adéquate. Toutefois, des études récentes ont démontré que la corrélation entre l'ensilabilité et la conservation n'est pas très élevée. L'une des hypothèses est que le pHw (pH de stabilité anaérobique) n'est pas atteint assez rapidement. Le temps de latence (temps avant que le pH commence à descendre) ainsi que le déclin du pH (descente du pH de l'ensilage jusqu'au pHw) seraient trop long. Le nombre de bactéries lactiques, l'efficacité des ces bactéries à produire de l'acide lactique, de même que la spécificité de leur métabolisme fermentaire pour certains sucres pourraient modifier ces paramètres et ainsi améliorer la conservation. Les deux essais réalisés pour ce projet avaient pour objectif d'étudier ces facteurs. Dans le premier essai, la fléole des prés (Phleum pratense L.) au premier cycle de végétation à 35% de MS, a été traitée avec un inoculant lactique contenant du Lactobacillus plant arum (Biomax SI-50). L'inoculant a été appliqué sur le fourrage à trois doses différentes ; 105, 106 et 10 7 UFC · g de FF1 . Dans le deuxième essai, la même plante au deuxième cycle de végétation à 30% de MS, a été traitée avec le Biomax SI-50 et le Powerstart contenant lui aussi un Lactobacillus plantarum (Aber-FI) mais ayant la caractéristique d'utiliser les fructanes. Ces deux inoculants ont soit été réhydratés dans l'eau juste avant leur application sur les fourrages ou activés entre 22 et 24 heures avant leur application dans un bouillon nutritif. Pour chacun des traitements, des silos expérimentaux avec 250 g de fourrage ont été fabriqués. Des silos ont été analysés après 0, 6, 12, 24, 48, 72 heures ainsi que 1, 2, 4 et 15 semaines d'incubation afin d'étudier la cinétique du pH. Le premier essai a démontré que l'addition d'un inoculant permet une diminution plus rapide du pH que le témoin (P < 0,05). Toutefois, les doses d'inoculant ne permettent pas de diminuer le temps de latence comparativement au témoin (P > 0,05). Dans le cas du deuxième essai, il n'y a pas eu de différence ni sur la vitesse de diminution ni sur le temps de latence entre tous les traitements (P > 0,05). Pour les deux essais, le pH de stabilité anaérobie a été atteint et les teneurs en acides butyriques observées sont difficiles à interpréter. La cinétique des différents acides organiques des ensilages nous indiquent certaines particularités qui semblent être reliées aux sucres.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lafrenière, Carole
Informations complémentaires: Mémoire de maîtrise (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue) Comprend un résumé. Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en biologie extensionnée de l'UQAM à l'UQAT. Comprend des réf. bibliogr. (f.[67]-71).
Mots-clés libres: inoculant lactique bacterie ensilage fermentation fleole pre sucre
Divisions: Sciences appliquées > Maîtrise en biologie
Date de dépôt: 03 févr. 2012 15:48
Dernière modification: 16 oct. 2012 16:59
URI: http://depositum.uqat.ca/id/eprint/97

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt