DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Écarts entre les perceptions des infirmières et des médecins concernant le rôle attendu, joué et souhaité des infirmières en groupes de médecine de famille au Québec

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Bernier, Andréanne (2020). Écarts entre les perceptions des infirmières et des médecins concernant le rôle attendu, joué et souhaité des infirmières en groupes de médecine de famille au Québec. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Repéré dans Depositum à https://depositum.uqat.ca/id/eprint/1016

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB) | Prévisualisation

Résumé

L’intégration des infirmières dans les Groupes de médecine de famille (GMF) avait pour objectif d’optimiser l’accessibilité des soins de première ligne au Québec. Près de vingt ans plus tard, il semble que le rôle actuel des infirmières en GMF ne soit pas totalement cohérent avec le rôle initialement prévu. Objectif : L’objectif de l’étude est de décrire les perceptions associées au rôle des infirmières en médecine de famille par les infirmières elles-mêmes et les médecins responsables de GMF pour mieux comprendre l’influence des perceptions sur le rôle attendu, joué et souhaité des infirmières en médecine de famille, et pour mettre en évidence les écarts entre les perceptions. Méthode : Une recherche qualitative descriptive interprétative a été réalisée. Des entrevues individuelles ont été conduites auprès de huit infirmières et de quatre médecins. Résultats : L’étude a permis de constater que le rôle attendu demeure méconnu et certaines infirmières ont le sentiment de devoir satisfaire les attentes des médecins. Le rôle joué est principalement influencé par la pratique médicale au Québec, les besoins des médecins du GMF, les exigences ministérielles et les services de première ligne disponibles. Le développement d'une compréhension commune du rôle et le déploiement plus cohérent du rôle avec les compétences des infirmières en médecine de famille sont souhaités. Conclusion : Le manque de connaissance et l'incompréhension par les infirmières et les médecins du rôle attendu, joué et souhaité des infirmières en médecine de famille conduisent à un déploiement variable du rôle dans les GMF. Plus encore, les écarts entre les perceptions des infirmières et des médecins provoquent des tensions de rôle, appelées ambigüités et conflits de rôles, qui rendent difficile l'exercice du rôle des infirmières en médecine de famille dans les GMF.

Type de document: Thèse ou mémoires (Mémoire de maîtrise)
Directeur de mémoire/thèse: Champagne, Manon
Co-directeurs de mémoire/thèse: Lacroix, Manon et Poitras, Marie-Ève
Mots-clés libres: rôle, infirmière, Groupe de médecine de famille, soins de première ligne, recherche qualitative
Divisions: Santé > Maîtrise en sciences infirmières
Date de dépôt: 09 avr. 2020 12:57
Dernière modification: 09 avr. 2020 12:57
URI: https://depositum.uqat.ca/id/eprint/1016

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt