DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Utilisation des parcs à résidus miniers par la sauvagine en comparaison avec des étangs de castors en Abitibi-Témiscamingue

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Desjardins, Émilie, Darveau, Marcel et Mazerolle, Marc J. (2020). Utilisation des parcs à résidus miniers par la sauvagine en comparaison avec des étangs de castors en Abitibi-Témiscamingue. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Repéré dans Depositum à https://depositum.uqat.ca/id/eprint/1245

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Les milieux humides sont essentiels pour un grand nombre d’espèces fauniques et végétales. Ces milieux sont cependant dégradés par les activités humaines, affectant ainsi l’habitat de groupes d’espèces tels que la sauvagine, qui utilise ces milieux aux différentes étapes de son cycle de vie. Dans ce contexte particulier, certains milieux humides artificiels, tels que des bassins d’épuration ou de récupération d’eau de pluie, sont parfois utilisés par ces espèces en alternative à des habitats naturels perdus. Dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, localisée dans l’Ouest du Québec, certains étangs de parcs à résidus miniers sont connus par les ornithologistes pour être utilisés par plusieurs espèces aviaires. Dans le cadre de cette étude, nous nous sommes intéressés à évaluer la qualité des parcs à résidus miniers en comparaison avec un milieu naturel reconnu favorable à l’établissement de la sauvagine : des étangs de castors. Nous avons effectué un inventaire des espèces de sauvagine (adultes et couvées) présentes sur 12 étangs miniers et 38 étangs de castors situés en Abitbi-Témiscamingue. Nous avons également considéré les variables environnementales sur les sites pouvant affecter l’occupation de ces étangs. Les comparaisons effectuées entre les deux types de sites ont montré que les conditions sur les sites miniers semblent aussi favorables à l’établissement de la sauvagine en période de reproduction que celles observées sur les étangs de castors. En utilisant les modèles d’occupation de sites, nous avons trouvé que la plupart des espèces utilisaient autant les parcs à résidus miniers que les étangs de castors considérés. Ces espèces semblent également se reproduire autant sur les deux types de sites. Les adultes et les couvées du Garrot à oeil d’or semblent même utiliser de façon plus importante les étangs miniers. Bien que nos modèles n’aient pas permis de montrer de relation directe entre l’occupation du garrot et les conditions observées sur les sites, nous suggérons que les résultats obtenus pour le garrot peuvent s’expliquer par le fait que les étangs miniers sont plus ouverts et souvent dépourvus de poissons compétiteurs. Ces caractéristiques sont donc à favoriser lors de la restauration d’un site minier dans le cas d’un aménagement pour la sauvagine. Puisque ces étangs miniers sont également utilisés par plusieurs espèces, nous recommandons de conserver ces éléments du paysage, qui peuvent représenter un nouvel habitat de qualité pour ce groupe faunique. De futuresétudes réalisées sur l’utilisation des étangs miniers par la sauvagine devraient être effectuées afin de confirmer ces conclusions sur le long terme.

Type de document: Thèse ou mémoires (Mémoire de maîtrise)
Directeur de mémoire/thèse: Imbeau, Louis
Codirecteurs de mémoire/thèse: Fenton, Nicole
Mots-clés libres: Sauvagine, Étangs de castors, Étangs miniers, Utilisation de l’habitat, Reproduction, Garrot à oeil d’or
Divisions: Forêts > Maîtrise en écologie
Date de dépôt: 10 nov. 2020 16:49
Dernière modification: 10 nov. 2020 16:49
URI: https://depositum.uqat.ca/id/eprint/1245

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt