DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Utilisation des stériles miniers concassés et compactés comme couche de contrôle des écoulements pour contrôler le DMA

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Rossit, Marc (2020). Utilisation des stériles miniers concassés et compactés comme couche de contrôle des écoulements pour contrôler le DMA. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Repéré dans Depositum à https://depositum.uqat.ca/id/eprint/1268

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB) | Prévisualisation

Résumé

L’exploitation de la fosse Doyon a produit pendant plusieurs années des quantités importantes de roches stériles que la mine a accumulé à la surface dans deux haldes nommée halde Nord et halde Sud. Les roches entreposées dans la halde Sud, composées de minéraux réactifs, relâchent des quantités importantes de drainage minier acide (DMA) lorsqu’elles sont au contact de l’air et de l’eau. La mine Westwood localisée à côté de l’ancienne mine Doyon, dans son exploitation, continue de générer des stériles miniers mais qui sont cette fois-ci peu ou pas générateurs de DMA. Aujourd’hui, la mine souhaiterait restaurer la halde Sud. De façon provisoire, la mine souhaiterait évaluer l’option de réduire les flux de DMA à traiter en construisant un recouvrement composé de stériles miniers concassés et compactés qui proviendraient de la mine Westwood. L’objectif principal de cette étude est d’estimer combien d’eau pourra être déviée par ce genre de recouvrement. Des essais en laboratoire ont été menés pour d’abord caractériser les propriétés hydrogéologiques et géotechniques des matériaux. Le stérile 0/19 mm de la mine Westwood a été classifié comme un sable silteux avec présence de graviers, selon la classification USCS. Les résultats des essais aux limites d’Atterberg ont montré que la fraction fine des stériles est faiblement plastique et non argileuse. Des essais de compactage ont permis de déterminer les teneurs en eau optimales et les masses volumiques sèches optimales. Les caractéristiques hydrogéologiques des stériles 0/19 mm et 0/800 mm ont aussi été testées en laboratoire. Une différence notable a été constatée entre les CRE des deux matériaux. La capacité de rétention d’eau du stérile concassé 0/19 mm est plus importante (ψa=300 cm) que dans le stérile brut (ψa=3 cm). La conductivité hydraulique saturée a été évaluée entre 10-4 et 10-5 cm/s pour les stériles concassés et entre 10-2 et 10-3 cm/s dans les stériles bruts. Un recouvrement expérimental fait de stériles miniers Westwood de 50 m de long, sur 9 m de large avec des pentes à 10% et 20% a été conçu et construit à la mine. Il est composé d’une couche de 60 cm d’épaisseur en stériles miniers concassés compactés (0/19 mm) qui repose sur une couche de fondation en stériles miniers brut de 1,50 m d’épaisseur (0/800 mm). Le recouvrement a été
construit sur la halde Sud au mois d’août 2018 et a été équipé de 6 stations qui ont mesurées la teneur en eau volumique et la succion à 20, 50 et 90 cm de profondeur. Deux drains ont été installés à la surface de la cellule expérimentale pour quantifier le ruissellement. Des lysimètres installés sous les stériles miniers de fondation (0/800 mm) ont permis d’estimer les volumes d’eau qui s’infiltrent à travers le recouvrement. Les données obtenues (percolation, ruissellement et stockage)
ont ensuite été comparées avec les données de précipitations enregistrées par la station météorologique du site. Le suivi en conditions naturelles a montré que la teneur en eau volumique dans les couches à l’automne est significativement supérieure à celle l’été. Les eaux collectées par les drains de surface ont permis d’estimer un taux de ruissellement moyen de 40% pour la pente inclinée à 20% contre 20% pour la pente inclinée à 10%. La partie du recouvrement inclinée à 20% a aussi été testée sous un taux de précipitations critique de 24,6 mm/h pendant 3 heures, représentant un événement extrême ayant une période de récurrence de 75 à 100 ans; cet événement correspond à un volume d’eau appliqué sur la surface de la cellule expérimentale de 11,3 m3 ou 82 mm/m2. Le
taux de récupération calculé a montré que le recouvrement permet de dévier à l’aide du ruissellement 95% des volumes d’eau appliqués en surface. La différence entre le taux de
récupération calculé lors du suivi en conditions naturelles et celui de l’essai simulé avec un taux intense de précipitation a montré que l’efficacité de la couche dépend de la durée pendant laquelle la précipitation est appliquée. Cette différence dépend aussi de l’état de la teneur en eau volumique au début de l’épisode de précipitations. Plus la teneur en eau volumique initiale est élevée au début d’un épisode de précipitation, plus la déviation est importante. L’analyse des taux de précipitation a montré qu’à partir d’un taux de précipitation supérieur à 1,5 mm/h, la pente inclinée à 20% a dévié plus d’eau, sinon, pour les taux de précipitation inférieurs à 1,5 mm/h, le taux est à peu près équivalent pour les deux pentes. Les résultats expérimentaux ont démontré que, pour limiter les flux de DMA provenant de la halde Sud, la construction d’un recouvrement provisoire fait de stériles miniers concassés (0/19 mm) compactés permettrait de dévier une quantité importante d’eau vers le bas de la cellule, ce qui
limiterait les volumes de DMA générés et diminuerait les coûts de traitement de manière conséquente.

Type de document: Thèse ou mémoires (Mémoire de maîtrise)
Directeur de mémoire/thèse: Bussière, Bruno
Codirecteurs de mémoire/thèse: Pabst, Thomas
Mots-clés libres: Restauration minière ; DMA ; aruissellement miniers concassés ; recouvrement minier ; déviation
Divisions: Mines et eaux souterraines > Maîtrise en génie minéral
Date de dépôt: 16 mars 2021 15:34
Dernière modification: 16 mars 2021 20:05
URI: https://depositum.uqat.ca/id/eprint/1268

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt