DEPOSITUM Le dépôt institutionnel
RECHERCHER

Revêtements ignifuges pour des panneaux à lamelles orientées (OSB)

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Matouk, Ali (2012). Revêtements ignifuges pour des panneaux à lamelles orientées (OSB). (Mémoire de maîtrise). Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Repéré dans Depositum à https://depositum.uqat.ca/id/eprint/489

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

Par son aspect naturel, durable et écologique, le bois et ses dérivés restent parmi les
matériaux de construction les plus utilisés. Pour conquérir de nouveaux marchés, le
bois et ses dérivés doivent répondre aux exigences dictées par le code des bâtiments
notamment ceux reliés à la résistance au feu. L'ignifugation est une technique qui a
pour but de retarder ou de stopper la propagation des flammes. L'application de
revêtements ignifuges représente un moyen très convoité pour améliorer la
performance des produits du bois face au feu. Ils agissent comme des barrières
physiques qui empêchent les produits inflammables de s'échapper et l'oxygène
d'atteindre le substrat. Ainsi, l'objectif général de ce projet est d'évaluer la
performance de revêtements ignifuges pour l'amélioration de la résistance au feu des
panneaux OSB. Plus spécifiquement, le projet vise à évaluer les propriétés
thermiques et de propagation de la flamme de divers revêtements commerciaux. Ainsi,
trois peintures commerciales intumescentes étaient appliquées sur les surfaces des
panneaux OSB à trois niveaux de grammage. La performance de ces peintures vis-à-vis
du feu a été évaluée par le test de propagation de la flamme (Méthode du tunnel à
deux pieds) et par le test de brûlage vertical. Le test du tunnel à deux pieds a permis
d'évaluer les principales propriétés améliorées par les traitements à savoir la
propagation de la flamme, la consumation du panneau, la valeur d'isolation thermique
et l'indice de carbonisation. Le temps de brûlage était la caractéristique mesurée
durant le test de brûlage vertical. Les résultats des tests ont montré que tous les
revêtements utilisés procurent aux panneaux des propriétés ignifuges, ces
améliorations sont proportionnelles au grammage (taux de recouvrement) appliqué.
Des corrélations mettant l'effet du grammage sur les propriétés mesurées sont
obtenues, ainsi que des interrelations entre les caractéristiques évaluées. Les résultats
ont permis aussi de comparer l'efficacité des différents revêtements étudiés.
L'analyse thermogravimétrique des revêtements ainsi que les mélanges bois-peintures
été réalisée afin de mieux comprendre le comportement des revêtements ignifuges à
différents stades de dégradation thermique. Les revêtements ignifuges testés
présentent un résidu stable dans une plage de température élevée. La stabilité
thermique des mélanges bois-peintures (masse résiduelle) augmente avec la
proportion du revêtement dans le mélange pour chaque peinture, mais la comparaison
des performances ignifuges entre les différentes peintures n'était pas significative si
on ne considère que cette stabilité. Le tracé des courbes thermogravimétriques
théoriques du bois dans les différents mélanges à proportion égale a permis de mettre
en évidence l'effet des revêtements sur le bois.

Type de document: Thèse ou mémoires (Mémoire de maîtrise)
Directeur de mémoire/thèse: Koubaa, Ahmed
Co-directeurs de mémoire/thèse: Wang, Xiang-Ming
Informations complémentaires: Comprend un résumé en français
Mots-clés libres: peinture intumescente, revetement du bois, revetement ignifuge, propagation de la flamme, test du brulage vertical, analyse thermogravimetrique
Divisions: Génie > Maîtrise en ingénierie
Date de dépôt: 12 févr. 2013 16:40
Dernière modification: 25 févr. 2013 19:12
URI: https://depositum.uqat.ca/id/eprint/489

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt